Les autorités chinoises ont fait arrêter tous les tests grandeurs natures de voitures autonomes.

Afin d'éviter d'avoir des soucis dans les années à venir, le Ministère chinois de l’industrie, de la technologie et de l'information ainsi que la police sont en train de mettre en place un projet de loi concernant les voitures autonomes. En attendant qu’il soit mûri et mis en place, tous les tests grandeurs natures que les constructeurs ont commencé à effectuer doivent être arrêtés immédiatement.

Cela met donc dans l'embarras de nombreuses sociétés, notamment Volvo, qui avait débuté des essais dans le pays.

Le gouvernement a cependant annoncé que le développement de la voiture autonome n'était pas stoppé définitivement. En effet, cela reste une des priorités principales pour le pays qui a toujours décidé d'être en avance en matière de technologie et de modernité.

A lire aussi : Le constructeur Tesla protagoniste du premier accident fatal d'une voiture autonome

Cette décision n'est pas une surprise quand on voit l'actualité ces derniers jours. La marque californienne Tesla est au cœur de la tourmente concernant la mort d'un conducteur d'un Model X impliqué dans un accident avec le mode auto pilote enclenché.

Les constructeurs automobiles étant impliqués dans l'arrêt des tests se sont tournés vers l'administration chinoise afin que celle-ci ne perde pas de temps à faire avancer les choses.

C'est peut être un exemple que les États-Unis et l'Europe devraient suivre avant que d'autres événements malheureux se produisent.

Faites partie de quelque chose de grand