La marque suédoise vient de dévoiler dans un rapport les causes de l'accident de son hypercar lors d'une séance d'essai au Nürburgring.

Une voiture si exclusive détruite cela fait souvent mal au cœur pour tous les aficionados d'automobile. Le constat est le même pour Koenigsegg, qui, en plus, doit interrompre provisoirement ses tests intensifs sur la Nordschleife, même si la marque suédoise compte bel et bien remettre sa One:1 sur la piste une fois remise en état.

Les relevés télémétriques et les données récoltées nous apprennent que l'impact a eu lieu à 110 km/h. Le crash ferait suite, d'après Koenigsegg, à un défaut de capteur ABS localisé sur la roue avant gauche qui aurait engendré un blocage de l'essieu. Le témoin lumineux sur le tableau de bord s'est bien allumé mais le pilote, concentré sur le tracé, n'aurait pas vu l'indication et aurait continué d'accélérer.

A lire aussi : L’unique Pagani Huayra Pearl s’est crashée en plein Paris

Fort heureusement le pilote d'essai sort indemne de cet accident, quant à la voiture, les équipes d'Ängelholm l'ont rapatriée en Suède pour une remise en état complète avant de revenir prochainement sur l'Enfer Vert pour espérer battre le record absolu du tracé.

Faites partie de quelque chose de grand