Les écuries de F1 vont débattre de l'idée de simplifier le règlement, alors que des inquiétudes apparaissent concernant le fait que les règles trop complexes puissent détourner les fans de la discipline.

Le problème a été mis à l’ordre du jour de la réunion du Groupe Stratégique F1 qui se tiendra cette semaine. Cela intervient après plusieurs semaines de controverse au sein du paddock de la catégorie reine.

Ainsi, à Silverstone, il a fallu attendre plusieurs heures pour que les commissaires décident si, oui ou non, Mercedes avait enfreint les règles concernant les communications radio en aidant Nico Rosberg à rallier l'arrivée du GP de Grande-Bretagne malgré un problème de boîte de vitesses.

Puis, au Hungaroring, des polémiques sont nées autour de la question du ralentissement des pilotes sous drapeaux jaunes, ainsi que de la règle des 107% en qualifications.

Ferrari et Red Bull d’accord avec Mercedes

Suite au Grand Prix disputé en Grande-Bretagne, Mercedes avait publié un communiqué dans lequel la structure indiquait vouloir que la question des communications radio fasse l'objet d’un nouveau débat. Depuis, d'autres ont fait part de leur souhait de changement.

Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, s'est montré ironique sur ce sujet. "Je pense que nous avons besoin d'une règle de bon sens, mais ça n'existe probablement pas en F1."

Puis il a fait référence à un épisode du Grand Prix de Hongrie, lors duquel McLaren a été pénalisé pour avoir donné des conseils de pilotage à Jenson Button, dont la pédale de frein fonctionnait mal, ce que le Champion du monde 2009 considérait lui comme un aspect purement sécuritaire.

A lire aussi : Rien chez la Scuderia Ferrari n'effraie Red Bull Racing

"C'est comme la situation radio avec Jenson Button", déclare Horner. "Je n'ai pas vu ce qui a été dit ou rapporté, mais nous sur-réglementons et rendons cela trop compliqué pour les fans. Je pense que les choses doivent rester simples pour qu'un téléspectateur occasionnel puisse comprendre ce qui se passe sans sur-réglementer."

Le directeur de la Scuderia Ferrari, Maurizio Arrivabene, ajoute : "Bien sûr, à mon avis, nous devons nettoyer toutes les zones grises dans les règles. Si vous avez une zone grise, vous ne savez jamais où vous allez, et vous commencez à aller de gauche à droite. Mon président a soulevé ce sujet il y a un an, et il a dit clairement que nous avons trop de complications. Des règles claires, simples peuvent aider la discipline."

Source: Motorsport.com

Faites partie de quelque chose de grand