Skoda a enregistré son meilleur premier semestre absolu en termes de ventes en écoulant un total de 569'000 véhicules entre janvier et juin. La hausse de 4,6% est à mettre sur le compte d’une évolution saine des ventes en Chine, en Russie et en Europe, notamment avec les modèles Fabia, Superb et Yeti.

L’an passé, c’est 544'300 voitures qui avaient trouvé preneur lors des six premiers mois de l’année. Le chiffre 2016 marque tout simplement un record dans l’histoire du constructeur tchèque qui se réjouit de ne pas seulement constater une hausse sur les marchés émergeants, mais également sur le terrain parfois difficile qu’est l’Europe occidentale.
Skoda s’est très bien porté sur la première partie de l’année et la croissance stable de la compagnie se poursuit, commente avec le sourire Werner Eichhorn, responsable des ventes et du marketing. Ce record de ventes est le résultat d’une gamme attractive et des grandes performances de notre équipe. Les solides chiffres de ventes de ces six premiers mois nous donnent confiance pour la seconde partie de l’année. 

A lire aussi : Le retour de Skoda en Amérique du Nord ?

L’Europe occidentale représente 242'500 véhicules. Le marché allemand représente une part importante du volume écoulé par Skoda avec tout de même 86'500 unités. La Hollande et la France évoluent très fortement par rapport à l’an dernier, avec des hausses respectives de 37% et 21% par rapport à la même période l’an dernier. Les chiffres de ventes demeurent anecdotiques en Espagne, mais Skoda souhaite voir un signe dans sa progression très marquée de 31%. Toutefois, sur 2400 véhicules vendus, la précaution reste de mise. Même constat en Italie, où 2000 Skoda ont trouvé un propriétaire, représentant une hausse de 27%. Voilà qui rassurera en tous les cas les porteurs de titres…

Faites partie de quelque chose de grand