L'autonomie reste aujourd'hui le gros point noir des véhicules électriques. Pourtant, avec les récentes évolutions notamment vues chez Tesla, il n'est pas vraiment étonnant de voir certain modèle afficher une autonomie semblable à une voiture essence actuelle. En effet, prenons par exemple l'autonomie d'une Tesla Model S 90D, nous arrivons à 557 km en cycle NEDC, une donnée utopique certes, puisque les tests sont réalisés dans des situations irréelles, mais globalement, même si l'autonomie varie également suivant plusieurs critères (températures extérieures, tailles des jantes, vitesse...), elle reste cependant en adéquation à 15% près avec celle affichée. Non, le réel problème, en France, c'est l'absence cruelle de bornes de recharge dédiées même si le réseau s'accroit de mois en mois.

À lire aussi : Une idée du futur hypercar de Tesla ?

Pour remédier à cela entre autre, et surtout offrir à ses clients la possibilité de rouler encore plus longtemps sans recharger, Tesla serait sur le point de lancer une nouvelle version de sa Model S avec une batterie de 100 kW donnant ainsi naissance aux modèles S 100D et P100D. L'autonomie affichée en cycle d'homologation européen serait de l'ordre de 613 km, un très bon chiffre pour une voiture électrique, qui donnerait alors une autonomie réelle aux alentours de 550 km.

Même si l'information n'a pas encore été officialisée par la marque californienne, la Model S 100D ne serait pas une grosse révolution en soit puisque la technologie n'évolue pas, il s'agit juste d'une batterie semblable aux autres modèles mais de plus grosse capacité. Si l'on en suit la logique budgétaire de Tesla, la voiture serait commercialisée aux alentours de 100'000€ sur le vieux continent. Il est certain que ce n'est pas ce modèle qui arrivera à redresser les comptes de la marque américaine, mais gageons tout de même la constante évolution de ce modèle qui arrive aujourd'hui à revendiquer une autonomie proche de certaines grosses cylindrées essence.

Faites partie de quelque chose de grand