Les incidents se suivent et se ressemblent depuis quelques semaines pour Tesla. Après de nombreux crashs et incendies intervenus sur des voitures de particuliers mais également lors d’un essai destiné à convaincre des potentiels acheteurs, c’est un nouvel accident qui a eu lieu en Chine avec le mode auto-pilote activé. 

Le véhicule électrique n’aurait pas détecté un autre véhicule garé sur le coté de la route et l’a percuté. Le conducteur affirme que le mode auto-pilote était enclenché, ce qu’a confirmé la marque californienne, mais tous les détails n’auraient pas été dévoilés par le propriétaire. En effet Tesla a affirmé que le conducteur n’avait pas gardé les mains sur le volant comme le notifient les conditions d'utilisation de la part du constructeur. 

A lire aussi : Sa Tesla l’emmène jusqu’aux urgences et lui sauve la vie !

Afin de répondre à cela, le conducteur explique qu’on lui a vendu la voiture en stipulant que le mode auto-pilote permettait à la voiture de conduire seule. En effet, la traduction du terme auto-pilote en chinois serait assez ambiguë et pourrait être interprétée comme conduite automatique. 

Il n’a pas suffit de plus pour que le site internet de Tesla change à tous les endroits où le terme "AutoPilot"» est inscrit pour être remplacé par "conduite autonome assistée". 

Il s’agit d’une pure coïncidence d’après un responsable de la marque qui explique que des mises à jour sont régulièrement effectuées afin d’affiner au fur et à mesure les terminologies sur ses différents sites.

N’oublions pas qu’il y a déjà eu un accident mortel impliquant une Tesla avec le mode auto-pilote activé, en mai dernier aux Etats-Unis. La marque pourrait donc chercher à minimiser les effets de son mode de pilotage semi-automatique. 

Faites partie de quelque chose de grand