Plusieurs mois après la révélation du scandale du DieselGate chez Volkswagen, il semblerait que celui-ci ne soit pas tout à fait terminé.

Mais cette fois-ci, il s’agit d’un partenaire majeur du constructeur allemand qui se fait accuser de complicité. Bosh, qui a fourni le fameux le boîtier électronique Type EDC17 installé dans plus de 11 millions de voitures, est accusé d’avoir été au courant des intentions de Volkswagen. Et pire encore, les autorités américaines affirment, preuves à l’appui, que ce seraient les techniciens de l’équipementier qui auraient créé et développé le logiciel permettant cette tricherie. 

Voir : Volkswagen Touareg 2018 - Il roule déjà

Bosh, qui affirme ne pas avoir été au courant de l’utilisation finale de ce logiciel, serait en train de procéder à une enquête interne afin d’appuyer ses dires face à la justice.

Les soucis s’accumulent pour Volkswagen qui, en pleine tourmente avec ses fournisseurs, est obligé de mettre certaines usines au chômage partiel ou total. Deux sociétés qui approvisionnent les usines avec leurs pièces, notamment pour des boîtes de vitesses, n’auraient pas apprécié l’arrêt du contrat sans aucune explication ni indemnité. La justice serait sur le point d’intervenir, ce qui pourrait figer les choses encore plus. Il risquerait d’y avoir des retards dans les livraisons de certains véhicules.

Ce ne sont pas des bonnes nouvelles pour Volkswagen, qui malgré cela garde des résultats assez positifs

 

Faites partie de quelque chose de grand