Le pilote britannique a confirmé qu'il écoperait d'une pénalité pour avoir changé de moteur en vue du Grand Prix de Belgique de Formule 1. Alors qu'il a déjà utilisé son quota de cinq moteurs depuis le début de la saison, le champion du monde en titre, et leader du championnat, a confirmé qu'il changera d'unité ce week-end pour le Grand Prix de Spa. Une manœuvre qui signifie que le pilote britannique écopera d'une pénalité pour cette intervention, et qu'il devra probablement s'élancer de la dernière position sur la grille de départ dimanche.

"Nous avons déjà discuté de la pénalité moteur, elle va certainement jouer un rôle, mais je vais faire de mon mieux pour en minimiser l’impact", a confié Lewis Hamilton. "À part cette pénalité, je compte continuer sur ma lancée."

Lire : "L'instinct du tueur" de Lewis Hamilton fera la différence

"Nous allons prendre la pénalité ce week-end, oui, je n'ai plus de moteurs", a-t-il confirmé.

Même si le circuit de Spa est l'un de ceux favorisant le plus les dépassements cette saison, Hamilton peut d'ores et déjà se préparer à un challenge difficile en Belgique.

"Gagner est l'objectif, mais ça va être très, très difficile", admet-t-il. "L’écart se réduit entre les voitures. Red Bull est très rapide lors de certaines courses, tout comme Ferrari. Cela va être plus dur que les années précédentes de dépasser dans le peloton. Mais je vais faire de mon mieux pour minimiser l'impact de ces pénalités."

"C’est un sport d'équipe, nous gagnons et perdons en équipe. Que je fasse une erreur, ou que l'équipe fasse une erreur... ce n'est pas forcément une erreur, ni de l’incompétence."

Faites partie de quelque chose de grand