Profitant de la pénalité de son équipier Lewis Hamilton (Mercedes), relégué en fond de grille suite à une série de pénalités, le pilote allemand s'est imposé à l'issue d'un Grand Prix de Belgique plutôt animé, et revient du même coup à neuf points du pilote britannique toujours leader du championnat. 

Ayant fait le choix avec son équipe de changer un certain nombre de composants sur le moteur de sa Mercedes afin de bénéficier de nouveaux éléments pour le reste de la saison, Lewis Hamilton s'était en effet élancé du fond de la grille, aux côtés de Fernando Alonso (McLaren), également sanctionné pour les mêmes raisons.

Nico Rosberg (Mercedes) n'avait pas forcé son talent pour signer la pole position durant les qualifications, et prenait rapidement la tête des opérations en course pour filer vers son sixième succès cette saison.

Voir : La nouvelle Lexus LC 500 prête à attaquer le Super GT en 2017

Derrière le pilote allemand, la course ne manquait pas de péripéties. Au départ déjà lorsque l'étonnant Max Verstappen (Red Bull) qui s'élançait pour la première fois de la première ligne de la grille, ratait son envol et se faisait déborder par les Ferrari. Mais, en voulant reprendre son bien dès le premier virage, le jeune Néerlandais touchait la Ferrari de Raikkonen qui allait lui-même heurter celle de son équipier Sebastian Vettel, qui partait en tête-à-queue.

Les trois hommes étaient touchés dans l'histoire, Verstappen finissait finalement au 11e rang, et les deux Ferrari concluaient au 6e (Vettel) et 9e rangs (Raikkonen).

Grosse frayeur pour Kevin Magnussen

Mais l'accident le plus grave est survenu au 6e tour, lorsque Kevin Magnussen pulvérisait sa Renault en haut du virage du Raidillon. Le pilote danois sortait indemne, mais boitillant de sa monoplace, avant d'effectuer des examens à l'hôpital. Magnussen devrait être à son poste dans une semaine à Monza.

Cet incident amenait une neutralisation, puis même un arrêt de la course pour réparer les dégâts à cet endroit. Rosberg reprenait ensuite sa course en avant, et n'allait jamais être inquiété. Derrière lui, Daniel Ricciardo (Red Bull) décrochait une bonne deuxième place, alors que Lewis Hamilton réussissait l'exploit de remonter au troisième rang et de minimiser ainsi la casse au classement.

Nico Hulkenberg (Force India) a mené une belle course qui l'a mené au pied du podium devant son équipier Sergio Perez et la Ferrari de Vettel, alors que Fernando Alonso avait lui aussi le plaisir de hisser sa McLaren au 7e rang après un départ du fond de la grille. Bottas (Williams), Raikkonen (Ferrari) et Massa (Williams) complétaient le top 10. 

A noter également les bons débuts d'Esteban Ocon pour ses débuts en F1 sur la Manor, le jeune Français franchissant la ligne d'arrivée au 16e rang. L'autre Français, Romain Grosjean (Haas) concluait l'épreuve en 13e position.

Faites partie de quelque chose de grand