Le pneu hiver est, sans surprise, né en Scandinavie. Une avancée dans le monde de l'automobile que l'on doit à la société Suomen Gummitehdas Osakeyhtiö, rebaptisée Nokia en 1965. Jusqu'en 1988, celle-ci était spécialisée dans la transformation du caoutchouc. Une activité délaissée à la fin des années 80 au profit de la téléphonie et des réseaux mobiles. Dans l'intervalle, la fabrication de pneumatiques est passée sous la bannière de Nokian, une société qui n'entretient plus aucun lien avec Nokia.

L'histoire du pneu hiver commence en 1934, avec l'invention du premier "pneu météo" développé alors pour les poids lourds. Rapidement les automobilistes qui passent plusieurs heures par jour sur la route exigent eux aussi d'avoir un pneu plus à même de faire face aux hivers scandinaves. Le "pneu météo" est donc décliné en une version pour automobile dès 1936. Celui-ci sera alors baptisé Hakkapeliitta, en hommage à de vaillants chevaliers de la Cour du Roi de Suède qui parcouraient les terres scandinaves quel que soit le temps au 17e siècle.

A lire aussi : Une planche de bord 100 % virtuelle sur la nouvelle Audi A8

A l'origine, le Hakkapeliitta est né avec une bande de roulement qui comprenait des sculptures transversales relativement espacées et dotées de petites ventouses. Une solution technique qui a été privilégiée jusque dans les années 50. A suivi le pneu clouté dans les années 60 mais, celui-ci dégradant plus rapidement la chaussée qu'un pneu conventionnel, il a dû laisser la place à des pneus à lamelles, rehaussés d'un mélange de gomme spécifique, tels qu'on les connaît aujourd'hui.

Et de nos jours ?

Le pneu Hakkapeliitta est toujours commercialisé par Nokian. Non moins de 52 déclinaisons, dont des cloutées, ont été développées en tenant compte des routes et des conditions climatiques de différentes régions du globe. Aux côtés des pneumatiques Nokian, qui demeurent les meilleures dans le segment hivernal, la concurrence s'est organisée et propose aujourd'hui une pléiade de produits à des tarifs démocratiques. Un accessoire aujourd'hui plus confortable, plus économique, plus résistant à l'usure et ce alors que de plus en plus de pays imposent la monte de pneumatiques adaptées durant la saison hivernale. A ce titre, la Finlande a été la première à passer le cap. C'était en 1978 !

Faites partie de quelque chose de grand