Attendue pour le prochain Mondial de Paris qui ouvrira dans quelques jours, Hyundai lève le voile sur sa nouvelle i30 au sein de son fief européen à Francfort. La compacte coréenne est une voiture importante pour le marché européen et constituera l'essentiel des ventes de la marque avec la petite i10 et le nouveau Tucson. Au programme, quelques évolutions, mais surtout pas ou peu de personnalité puisque globalement, la voiture reprend plusieurs éléments esthétiques propres à d'autres compactes du marché. Ainsi, on observe une calandre fortement inspirée de l'Audi A3, des optiques arrière proches de ceux de la dernière Golf ou encore un capot aux formes inspirées de la dernière Mazda3.

Lire : Hyundai, nouveau partenaire de Google

Hyundai met à niveau la technologie embarquée avec l'intégration du système CarPlay au sein de l'écran multimédia central de 8 pouces. Cette dalle numérique intègre également un système de navigation TomTom Live compatible avec l'application d'Apple mais également sous Android Auto. L'ensemble paraît plutôt ergonomique et bien fini, dans la lignée de ce que nous avons pu voir récemment chez Hyundai. Outre ces nouveaux éléments liés au multimédia, l'i30 reçoit de nouveaux feux 100% LED, le volant chauffant, les sièges ventilés ou encore la recharge de smartphone par induction. L'habitabilité est en hausse, avec un volume de chargement parmi les meilleurs de sa catégorie puisque la marque coréenne annonce 395 litres de chargement contre 380 litres pour la Kia cee'd, ou 370 litres pour la dernière Opel Astra.

2017 Hyundai i30
2017 Hyundai i30
2017 Hyundai i30

Un travail a été porté au niveau du ressenti à la conduite, ainsi, Hyundai annonce une voiture plus simple et agréable à conduire, même si le gabarit est en hausse de 4 centimètres (4,34 mètres). Cependant, les ingénieurs ont tout de même réussi à alléger la voiture de 28 kilos, la direction a été remaniée (10% plus directe) et la rigidité accrue d'environ 20% pour un comportement routier amélioré dans sa globalité sans pour autant déteriorer le confort. De nouveaux équipements d'aides à la conduite font leur apparition, on note par exemple l'arrivée du freinage automatique d'urgence, de l'alerte de franchissement de ligne ou encore de la surveillance des angles morts.

 

 

Sous le capot, quelques nouveautés également avec l'apparition d'un bloc quatre-cylindres essence 1.4 litres T-GDi de 140 chevaux. L'offre essence sera complétée par un trois-cylindres 1.2 litres T-GDi de 120 chevaux apparu il y a quelques temps sur la dernière Hyundai i20. L'unique moteur diesel quatre-cylindres 1.6 litres CRDi offre trois niveaux de puissance : 95, 110 et 136 chevaux. Ces motorisations sont associées à une transmission manuelle à six rapports ou une boite automatique DCT-7 disponible sur l'essence de 140 chevaux et les diesels de 110 et 136 chevaux. Hyundai prévoit également une version hybride pour 2019.

La commercialisation de ce nouveau produit interviendra début 2017 avec une offre qui devrait s'enrichir et l'arrivée d'une nouvelle carrosserie SW pour le second semestre de cette même année. Enfin, n'oublions pas la Hyundai i30 N, la déclinaison sportive de la petite japonaise chargée de concurrencer la Renault Megane R.S. et la SEAT Leon Cupra.

Faites partie de quelque chose de grand