Le grand break un peu baroudeur sur les bords bénéficie encore aujourd'hui d'une forte cote de popularité malgré tout ce qu'on peut lui reprocher. Trop grand, trop polluant, trop cher, voilà globalement ce qu'on peut entendre dire à son sujet. Oui mais concrètement il se vend encore bien. Certes, pas pour sa vertu de franchisseur malgré la présence la plupart du temps d'une transmission intégrale, mais bien pour son look plus statutaire et globalement beaucoup plus masculin. Traditionnellement, Volvo propose une version Cross Country à ses voitures, et la nouvelle V90 ne dérogera pas à la règle.

Lire : Essai Volvo S90 et V90 - Volvo contre-attaque

En effet, nous devrions retrouver prochainement la nouvelle V90 sous un nouvel uniforme plus musclé, avec l'apparition de renforts latéraux au niveau des passages de roue, de renforts au niveau des boucliers et d'un sabot à l'avant. Pour parfaire le tout, la V90 Cross Country gagnera quelques centimètres au niveau de la garde au sol pour s'affranchir de quelques obstacles supplémentaires par rapport à la version de série.

 

Nous retrouverons bien évidemment les nouveaux moteurs quatre-cylindres Turbo essence et diesel au sein de cette version, mais simplement les versions T5 (254 chevaux) et T6 (320 chevaux) pour l'essence et le D5 (255 chevaux) pour le diesel. N'excluons pas également l'arrivée d'une éventuelle version T8 hybride plug-in comme le Volvo XC90 le propose actuellement, et développant, pour rappel, la bagatelle de 407 chevaux grâce à son moteur électrique de 87 chevaux additionnel.

Source : Volvo

Faites partie de quelque chose de grand