Nettement au-dessus du lot, avec 13 victoires sur les 14 Grand Prix disputés jusque là - seul l'accrochage Hamilton/Rosberg à Barcelone à permis à Red Bull et Max Verstappen de s'imposer -, l'équipe Mercedes n'arrive pourtant pas en pleine confiance à Singapour, où se tiendra la prochaine manche du Championnat du monde de F1 ce week-end.

Il y a un an en effet, les Flèches d'Argent s'étaient montrées en retrait en termes de performances et avaient été dominées par leurs adversaires, en premier lieu les monoplaces Ferrari. Des contre-performances pas totalement élucidées par le constructeur allemand.

Voir : La décision de Renault sur son line-up 2017 pourrait être tardive

Un an plus tard, l'écurie de Brackley est encore dans l'interrogation, et attend de voir si le travail opéré sur les W07 gommera la mauvaise impression laissée à Singapour en 2015, même si les récents succès de Hamilton et de Rosberg en font toujours les grands favoris à la victoire.

"Après une solide démonstration en Italie, nous rejoignons Singapour avec un gros défi devant nous. Aucune équipe n’a jamais fait de doublé là-bas, et pour une bonne raison", rappelle Toto Wolff, directeur de l’écurie allemande.

"Comme nous l’avons vu par le passé, c’est une course lors de laquelle un problème peut en engendrer d’autres au fil du week-end. Nous devons tout optimiser pour obtenir un résultat solide. Nous n’y sommes pas parvenus l’année dernière et, même si nous croyons comprendre pourquoi désormais, seule la performance en piste peut prouver que nos conclusions sont bonnes."

"Nous sommes curieux et enthousiastes de voir comment ça va se passer. Ferrari était redoutable sur ce circuit l’année dernière, lequel conviendra à la philosophie à fort appui empruntée par Red Bull, alors nous ne devons pas faire l’erreur de penser que nous sommes favoris ce week-end."

Des questions encore en suspens

Si l'accroc de Singapour n'avait pas eu de répercussions énormes au niveau du championnat - les deux Mercedes avaient continué leur marche en avant par la suite pour décrocher les deux titres mondiaux, la marque à l'étoile n'a jamais cessé de s'interroger sur ce mystère, et a beaucoup travaillé pour trouver des réponses à ses questions.

"Ce n’était pas une bonne course pour nous l’année dernière, et beaucoup de travail a été fait au cours de ces douze derniers mois pour comprendre pourquoi", assure Paddy Lowe, directeur technique exécutif de Mercedes.

"Il y a un grand intérêt pour nous de voir si nous pouvons revenir et faire correctement les choses. Bien sûr, nous n’avons pas pu faire d’essais sur le circuit, alors toutes nos théories ne restent que des théories à ce stade. Nous avons encore beaucoup de travail devant nous pour être en bonne position pendant les essais libres, pour bien nous qualifier et ensuite faire une course solide."

La suite du duel Hamilton / Rosberg ?

Mercedes espère ainsi poursuivre sa suprématie, et voir ses deux pilotes, Lewis Hamilton et Nico Rosberg, séparés de deux points seulement, poursuivre leur mano à mano loin devant.

"C’est une période enthousiasmante pour la discipline et l’avenir semble brillant", se réjouit Wolff. "Pour nous, il s’agit de transformer l’essai dans les deux championnats, en gardant à l’esprit que l’année prochaine pourrait constituer un défi très différent. Pour les pilotes, je crois que la bagarre durera jusqu’au bout et notre défi est de faire en sorte qu’ils aient la même opportunité de se battre en matière de matériel et sur le plan opérationnel. Ce sera génial à regarder." 

Casquette Mercedes AMG Petronas noire
Casquette Mercedes AMG Petronas noire, sur Motorstore.com
Source: Motorsport.com

Faites partie de quelque chose de grand