Confortable leader avec la finale du championnat IndyCar à Sonoma, le pilote Simon Pagenaud a décroché son premier titre dans la discipline en décrochant une cinquième victoire.

Le pilote Penske avait déjà fait un pas de plus vers le titre en signant la pole position à l'issue des qualifications, alors que Will Power, son équipier et rival pour le titre, s'élançait du 4e rang.

Mais le pilote australien a joué sa carte à fond, gagnant une place au départ au détriment de Juan Pablo Montoya, avant de s'installer à la deuxième position à l'issue de son premier arrêt ravitaillement, au 15e tour. Les deux rivaux pour le titre occupaient alors les deux premiers rangs, Power se tenant prêt à tirer profit d'une éventuelle défaillance de son adversaire.

Voir : Robert Kubica au volant de la Renault RS01 à Spa-Francorchamps

Mais la lutte allait tourner court lorsque, à l'amorce du 36e tour, la monoplace de Will Power ralentissait, en proie à un problème de boîte de vitesses. Ce dernier perdait huit tours en raison de cet incident, et voyait ses espoirs de titre définitivement envolés.

Simon Pagenaud concluait ainsi une campagne 2016 des plus brillantes avec cette victoire, franchissant la ligne avec trois secondes d'avance sur Graham Rahal (Rahal Letterman Lanigan Racing), alors que Juan Pablo Montoya, lui aussi pensionnaire de l'écurie Penske, complétait le podium.

Profitant des déboires de Scott Dixon (Chip Ganassi Racing), en proie à de multiples soucis techniques, le Team Penske assure le triplé au championnat puisque Hélio Castroneves, 7e de la course à Sonoma, accède au podium final.

On rappellera que Sébastien Bourdais avait remporté le championnat – anciennement Champ Car -, à quatre reprises, de 2004 à 2007.

Faites partie de quelque chose de grand