Lamborghini serait actuellement en train de développer un futur hypercar hybride afin de concurrencer directement la Ferrari LaFerrari. Une information bien entendu pas encore confirmée par la direction de Sant'Agata Bolognese, mais dans les bureaux de développement, tous les ingénieurs de la marque seraient bien en train de plancher sur l'une, voire même LA Lamborghini la plus puissante de l'histoire. Pour ce faire, Lamborghini pourrait piocher dans le catalogue technologique du groupe en héritant du groupe motopropulseur électrique de la dernière Porsche Mission E.

La "Vitola" comme on aime déjà l'appeler, serait équipée d'un moteur électrique indexé à chaque roue qui, selon Motor Trend, lui permettrait de concurrencer directement la dernière Tesla Model S P100D en exécutant le 0 à 100 km/h en 2,5 secondes. Selon les premières estimations, la puissance se situerait autour de 800 chevaux !

À lire : Le futur SUV Lamborghini doublerait les ventes de la marque en 2019

Lamborghini pourrait donc utiliser la même plateforme et le même système de rechargement rapide que la Mission E. En utilisant ce partage de plateforme, cela éviterait logiquement à Lamborghini d'en développer une nouvelle pour son hypercar et ainsi minimiser les coûts de production. De ce fait, la voiture aurait donc plus de chances de voir le jour.

Pour le moment, l'information est à prendre avec des pincettes. Rappelons tout de même que les premiers véhicules dérivés de la Mission E arriveront à l'horizon 2020, et il ne fait nul doute que Porsche ne laissera pas un autre constructeur, fût-il un cousin, utiliser sa plateforme avant l'arrivée de ses propres produits. De plus, le concept Mission E délivre aujourd'hui 600 chevaux en tout électrique. La "Vitola" opterait probablement pour la même solution, mais en y ajoutant une technologie thermique en complément.

Stephan Winkelmann, l'ancien PDG de Lamborghini, affirmait il y a peu que les technologies hybrides et électriques seraient bien trop coûteuses à intégrer dans ce type de voiture. Visiblement, le nouveau patron de la marque au taureau, Stefano Domenicali, ne serait pas du même avis et semble plus ouvert aux groupes motopropulseurs électrifiés.

Faites partie de quelque chose de grand