Si les Chinois sont passés maîtres dans le plagiat industriel (on se souviendra, entre autres, de la Geely Merrie 300, copie conforme de la Mercedes Classe C), il semble bien qu’ils soient aussi en passe de devenir les rois du piratage automobile. Bourrés d’électronique, les véhicules les plus récents sont en effet des proies faciles pour tout ceux qui apprécient un tant soit peu bidouiller l'informatique.

C’est manifestement le cas de ces chercheurs en sécurité, employés par l’entreprise Tencent, qui sont parvenus à prendre le contrôle d’une Tesla Model S ! Après plusieurs mois d’un intense labeur, le petit groupe a relevé une série de faiblesses au cœur du système informatique qui anime la berline californienne. Une fois celles-ci clairement identifiées, ils ont ensuite pris le contrôle d’un exemplaire à distance. La vidéo nous montre qu’à l’aide d’une simple télécommande, les chercheurs arrivent à déverrouiller la voiture, à ouvrir son toit, à actionner les feux de signalisation, à manœuvrer les sièges électriques avant ou encore à totalement paralyser l’écran de contrôle du tableau de bord. Voilà qui a de quoi inquiéter.

A lire aussi : Porsche prêt à s'attaquer à la Tesla Model 3 ?

Mais leur exploit va encore plus loin puisque le même groupe parvient aussi à prendre le contrôle du véhicule en plein mouvement pour, par exemple, actionner les essuie-glaces, rabattre les rétroviseurs et même freiner le véhicule ! Des failles qui n’ont pas manqué d’être communiquées à Tesla par l’équipe de Tencent. Les deux sociétés vont du coup coopérer dans les semaines qui viennent afin de mettre au point une mise à jour dépourvue de toute carence sécuritaire. On comprend maintenant pourquoi le constructeur américain insiste tant sur le fait que les propriétaires de Tesla doivent impérativement effectuer les mises à jour mises à leur disposition !

Faites partie de quelque chose de grand