Loïc Duval, le pilote français de l'équipe Audi, ne cachait pas sa frustration après la course WEC d'Austin le week-end dernier, après que la marque aux anneaux ait laissé filé une victoire qui lui semblait promise, et qui est finalement tombée dans l'escarcelle de l'équipe Porsche.

Deux semaines auparavant, à Mexico, Audi avait déjà laissé filer une victoire qui semblait lui tendre les bras, par la faute notamment d'une défaillance au niveau d'un roulement sur l'Audi n°8 qui envoyait Oliver Jarvis dans le décor.

À Austin, les R18 se sont montrées encore plus dominatrices, et ce dès les essais qualificatifs, la n°7 de Lotterer, Fässler et Treluyer signant la pole position devant la n°8 de Duval, Di Grassi et Jarvis. Les deux équipages ont longtemps évolué aux deux premiers rangs au Texas, avant de perdre une nouvelle fois la partie en plusieurs phases.

À lire : La réussite était du côté de Porsche à Austin

La n°8 tout d'abord, était à nouveau frappée par des ennuis techniques, cette fois un problème électrique qui immobilisait longuement la voiture aux stands, et qui permettait à la Porsche n°1 de se hisser au deuxième rang. Puis, la n°7 perdait la tête en raison d'un timing défavorable, alors qu'elle observait un ravitaillement juste avant une neutralisation. Par la suite, Audi abandonnait tout espoir de victoire après un accrochage entre la n°7 pilotée par Benoît Treluyer et la Ford GT d'Olivier Pla.

Duval, Di Grassi et Jarvis sauvaient tout de même la deuxième place derrière l'équipage de la Porsche n°1, et rataient une occasion de reprendre beaucoup de points à Dumas, Lieb et Jani, les pilotes de la Porsche n°2, toujours leaders du classement avec 37,5 points d'avance.

"Pour être honnête, même si les gars de chez Porsche ont fait vraiment un bon travail pour remporter cette course, je pense que c'est surtout nous qui l'avons perdue pour la deuxième fois consécutive", a commenté Loïc Duval. "Je pense que, tout comme à Mexico, nous avions la victoire à notre portée. C'est difficile, mais je pense que c'était une course pour nous, et nous avons tout fait correctement mais je ne sais toujours pas ce qui est arrivé. Nous devons regarder le problème rencontré lors de mon second relais lorsque j'ai dû réinitialiser le cycle d'alimentation de la voiture".

"C'était une grosse défaite, et c'est difficile de terminer deuxièmes alors que nous avons fait le travail que nous devions faire. Nous avions la performance, et la voiture était compétitive. Une fois de plus, nous devons tout aligner pour remporter des courses". 

Une seule victoire en 2016

Audi reste donc sur une seule victoire jusqu'ici cette saison, celle décrochée par la n°8 à Spa, alors que celle acquise sur la piste lors de l'ouverture à Silverstone par la n°7 lui avait été retirée après la course pour irrégularité technique.

"Cela ne suffit pas d'avoir juste une voiture rapide, vous avez aussi besoin de fiabilité", ajoute Oliver Jarvis. "Pour être honnête, nous sommes complètement abattus. Nous avons presque tout fait correctement, mais pas mal d'erreurs aussi".

Source: Motorsport.com

Faites partie de quelque chose de grand