Si la Toyota Mirai, la voiture à hydrogène du constructeur japonais, n'est pas (encore) commercialisée en France, Jeff Jablansky a eu l'opportunité d'effectuer un galop d'essai au volant de ce véhicule aux Etats-Unis. Verdict.

– West Caldwell, New Jersey

Il est un adage qui suggère que vous ne pouvez pas être tout à la fois et, pour une existence plus paisible, vous devez même arrêter de songer à l'être. Toyota rejette cette théorie, et la Mirai, véhicule à pile à combustible, en est la preuve.

Désireux de prouver que l'installation de piles à combustible à hydrogène dans ses voitures ne les transforment pas en sites potentiels de catastrophe tels le zeppelin Hindenburg, Toyota a pris les devants et a construit la Mirai : une berline quatre portes alimentée à l'hydrogène, un carburant que la majorité des conducteurs n'utilisent pas encore.

Toyota avait essayé de convaincre le public d'utiliser les hybrides essence-électrique avec la même tactique il y a près de 15 ans déjà, avec la première Prius, qui n'était pas exactement une berline routière. Avec les enseignements du passé, la Mirai alimentée à l'hydrogène essaie tout autant de paraître aussi normale d'usage que possible.

Je viens d'emménager dans le sud de la Californie, et je suis tenté par la promesse de l'automobile sans émission nocive, même si l'achat d'une Mirai implique la nécessité d'acheter également un deuxième véhicule. Si vous parvenez à passer outre le style tout droit venu de l'espace de la Mirai, cela reste une proposition convaincante. 

2016 Toyota Mirai: Review

Points forts :

  • Comme une Tesla Model S, la Mirai prouve qu'un véhicule à carburant alternatif peut se comporter et se ressentir comme une voiture à essence "normale". Elle ressemble à une Prius. Elle dispose d'un tableau de bord et d'instruments familiers. Vous pouvez conduire plus de 500 km avant de devoir refaire un plein. Et au bout du compte, il s'agit d'une vraie berline quatre portes.
  • C'est confortable à l'intérieur ! D'autres véhicules à énergies alternatives, comme la Nissan Leaf ou la Mitsubishi i-MiEV électrique, qui proposaient un niveau d'équipement proprement ascétique, ont établi un standard dont il est difficile de se défaire pour ce genre de voitures. La Mirai n'est pas la Lexus -ce sera pour plus tard peut-être -, mais son habitacle est silencieux, ses matériaux de haute-qualité, et ses finitions tout aussi soignées que les dernières productions de Toyota. Elle offre beaucoup de place pour quatre, et vous ne vous sentirez pas dans une voiture bas de gamme en achetant la Mirai dans sa version sans option, et son niveau de finition basique.
  • Certes, certaines montées mettront votre pied droit à contribution, mais la Mirai se conduit comme une Toyota Camry à haute vitesse sur autoroute. La pile à combustible délivre 151 chevaux, une puissance se situant entre la Corolla et la Camry, mais la Mirai et ses deux tonnes exprime néanmoins une certaine puissance. Dans la plupart des situations, conduire une Mirai est comme conduire une Prius. 
  • Elle est pour l'instant assez à part sur le marché (la Honda Clarity se joindra bientôt à la fête). A l'heure actuelle, le seul autre moyen de se retrouver derrière le volant d'une voiture à hydrogène est d'essayer la Hyundai Tucson Fuel Cell, un SUV de dernière génération ''reconverti". Disposer d'un champ libre avant que le marché ne se remplisse peut conférer un réel avantage à Toyota avec la Mirai.
  • Bien sûr, il n'y a pas d'émissions nocives. Par le biais d'un processus qui exciterait un agrégé de science, la magie opère au sein de la Mirai à hydrogène, qui n'émet au final que du H20, c'est à dire de l'eau. Un bouton indiquant "H2O" placé sur le volant permet de vider l'eau sur commande. Je ne l'ai pas bue, mais c'est juste parce que je ne suis pas un grand amateur d'eau...
2016 Toyota Mirai: Review

Les points faibles

  • Il est tout de même difficile de trouver des endroits pour faire le plein de la Mirai. Malgré son autonomie de 500 km, vous ne pourrez pas vraiment l'emmener très loin. Après notre journée de conduite "découverte" dans le New Jersey, la voiture devait être ravitaillée dans la station de remplissage adéquate la plus proche... dans le Connecticut, pas moins. Excepté si vous vivez, et travaillez, dans le sud de la Californie, où se situent 16 des 27 stations publiques à hydrogène des Etats-Unis, l'investissement dans un véhicule à pile à combustible ne vaut pas la peine. De surcroît, Toyota ne préconise de ravitailler la Mirai que dans quatre stations spécifiques dans le sud de la Californie.
  • Elle demeure tout de même visuellement étrange. Le style extérieur affiche un style très "Dark Vador". L'intérieur évoque une Prius de première génération, avec beaucoup de commandes numériques dépareillées. L'habitacle est spacieux, mais on arrive tout de même à se sentir à l'étroit car les occupants sont assis au-dessus de la pile à combustible. Et le son assez amusant émis lors d'une accélération assez franche évoque un chaton découpé par une tronçonneuse (rrrrrrr-RAWWWWWWWWWW).
  • Elle est chère. Enlevez 13'000 $ de remise de l'état de Californie, et la Mirai coûte encore près de 45'000 $ (40'000€, la Toyota Mirai n'est pas commercialisée en France). C'est le coût de deux Prius correctement équipées. Mon conseil : profitez d'une location mensuelle annoncée de 499$ (450€), et profitez de trois ans d'hydrogène gratis. Si vous arrivez à en trouver. 
  • Un usage peu commode. Malgré le côté pratique de la Mirai au quotidien, une construction solide, un intérieur spacieux et un coffre généreux, elle ne peut constituer un véhicule principal, pour toutes les raisons évoquées précédemment. Contrairement à un véhicule électrique qui peut théoriquement être rechargé par le biais d'une prise murale, un véhicule à pile à combustible nécessite une infrastructure très spécifique afin de fonctionner. Jusqu'à ce qu'un voyageur qui parcourt différents états puisse faire le plein de son réservoir dans une station classique, des voitures comme la Mirai ne seront pas prêtes pour un usage principal.

Rivales

  • Hyundai Tucson Fuel Cell
  • Honda Clarity (à venir en 2018) 
 

 

Photos: Jeff Jablansky / Motor1.com

Toyota Mirai

Motorisation Pile à combustible/Moteur électrique/Batterie
Puissance 154 chevaux/335 Nm
0-100 km/h 9,6 secondes
Vitesse de pointe 178 km/h
Batterie 1,6 kWh
Places 4
Temps de charge 3-5 minutes
Poids 1'850 kg
Prix de base 66'000€ (non disponible en France)

Faites partie de quelque chose de grand