Essai Audi R8 RWS - La plus pointilleuse des Audi

À chaque essai d'une Audi un tantinet sportive, on s'attend à peu près à la même chose. En effet, toutes pourvues du système de transmission intégrale quattro qui a fait le succès de la marque en compétition, il faut bien avouer que le sport chez Audi rime aussi avec sécurité et efficacité. Cependant, difficile de prendre du plaisir pur et dur quand on est à la recherche de sensations fortes, d'un contre-braquage savamment maîtrisé, ou encore de pneus qui crissent quand on est à bord d'une Audi Sport. Audi RS 3, RS 4, RS 6, RS 7... Elles accélèrent toutes comme de vraies fusées, dépassent facilement la barre des 280 km/h, voire 300 km/h, et s'avèrent redoutables pour claquer un chrono sur circuit. Même l'Audi R8 n'échappe pas à la règle et a droit à ses quatre roues motrices. Évidemment, elle passe plus rapidement que ses cousines propulsions à peu près partout. Les 540 (ou 610 chevaux si vous avez opté pour la version V10 Plus) passent tous au sol, les pertes de motricité sont inexistantes et les remises de gaz un peu trop ambitieuses en sortie de courbe sont rapidement corrigées.

Oui mais soyons clair, quand on aime les voitures de sport, on aime aussi quand ça glisse, quand ça fume et quand ça patine. C'est évidemment tout ce qu'il faut éviter si l'on souhaite faire tomber un chrono sur circuit, mais avouons qu'un joli appel/contre-appel n'a jamais fait de mal à personne. Dans ce cas-là, n'ayons pas peur de dire qu'à ce petit jeu, Mercedes-AMG et BMW Motorsport surpassent ...