Essai Citroën C4 Cactus restylée - Le confort avant tout

Lancée en 2014, la Citroën C4 Cactus était un crossover détonnant dans le paysage automobile, et se distinguait par l'omniprésence d'Airbumps, des protections en plastique censées protéger la carrosserie des agressions du quotidien, notamment en milieu urbain. Malheureusement, ce pari osé n'a pas su séduire sa clientèle puisque seulement 270'000 exemplaires ont été écoulés en Europe en quatre ans de carrière.

Lire aussi:

Aujourd'hui, malgré une tendance aux SUV plus forte que jamais, Citroën fait marche arrière et modifie désormais le positionnement de sa C4 Cactus, avec un profond restylage de mi-parcours qui intervient au moment même du lancement de la C3 Aircross sur le marché, et de la fin de carrière de la C4 qui ne sera renouvelée qu'en 2021. Pour la marque aux chevrons, l'objectif est donc de ne pas cannibaliser les ventes de la première, tout en assurant l'intérim de la seconde.

Un design extérieur moins clivant

Pour la rendre plus "berline" et moins "SUV", la C4 Cactus a été radicalement transformée et abandonne quasiment tous ses Airbumps : en effet, on n'en retrouve plus qu'en partie basse des portières, et on notera également la disparition des barres de toit. L'ensemble paraît bien plus sage, avec un design qui n'est pas sans rappeler les dernières C3 et C3 Aircross.

À l'avant, la voiture se pare de chrome autour de l...