Pas l'Alpine la plus connue, mais un modèle qui mérite mieux que son accueil de l'époque...

Après l'A106 et l'A108/110, l'A310 a rencontré moins de succès pour Alpine. Mais nous ne devrions pas l'oublier pour autant, elle est plaisante, et constitue un bon investissement.

Combien débourser

  • A restaurer 9'000-12'000 €
  • Bon état 13'000-20'000 €
  • Etat Concours 30'000-40'000 €
Renault Alpine A310 '1971–73

Tour d'horizon

Praticité ★★★
Coûts de fonctionnement ★★★
Pièces de rechange ★★★
Accessibilité travaux ★★★
Investissement ★★★
Désirabilité ★★

L'Alpine A310 est souvent oubliée, mais elle constituait à l'époque l'héritage de la mythique A110 ayant brillé en compétition durant de nombreuses années, mais également le tremplin de la GTA et de l'A610, qui allaient ensuite lui succéder. Proposés en diverses variantes de son quatre cylindres au cours de ses 14 années de production, 11'616 unités ont été produites, la majorité étant équipée du V6 PRV. L'Alpine A310 se voulait une alternative à l'A110 pour le marché 2+2, dans la continuité de l'A110 GT4.

Initialement, les fans de la marque ont estimé que la voiture était notablement sous-motorisée, en raison de son gabarit plus imposant, et un moteur qui demeurait identique. Cependant, ces critiques ont été résolues en 1976 avec l'introduction du V6. La production a seulement cessé lorsque Alpine a cherché à attaquer des marchés comme la Grande-Bretagne ou le Japon, considérant que l'A310, déjà vieille de 10 ans, dépassait le stade où la conversion était économiquement viable.

Renault Alpine A310 V6 '1976–80

L'A310 fut la dernière Alpine à être développée de manière indépendante, et la dernière avec un certain degré de développement compétition en interne. Sa remplaçante, la GTA, allait davantage viser le marché des GT que celui de la compétition – et Renault allait devenir fortement impliqué dans son développement et sa commercialisation. Mais que devez-vous rechercher lors de l'achat d'une A310 ?

Moteur

Les premières voitures utilisaient le quatre cylindres Renault Cléon-Alu issu de l'A110 et de… la Renault 16. Egalement utilisé dans la Lotus Europa, il s'agissait alors d'un moteur puissant avec peu de chose à craindre de la part de ses propriétaires, et de nombreux spécialistes en France ou en Allemagne devraient être en mesure de vous approvisionner en pièces en raison de la popularité du modèle A110.

Renault Alpine A310 V6 '1981–85

Les voitures produites ultérieurement, à partir de 1976, ont utilisé le V6 Renault Z-Type, également connu sous le nom de PRV. Ce moteur a été utilisé dans la DeLorean DMC12, dans la Renault 25 ou encore la Citroën XM, notamment, de sorte que la recherche de pièces de rechange ne devrait pas poser problème là non plus. Les problèmes majeurs sont rares, mais vérifiez tout de même si les arbres à cames sont bien rodés, et faites également un test de compression pour détecter un éventuel problème de joint de culasse.

Boîte de vitesses

Les modèles à quatre cylindres utilisaient la boîte de vitesses 365 dérivée de la boîte cinq vitesses de la Renault 16. Là aussi, il s'agit d'un élément partagé avec la Lotus Europa, les pièces sont donc facilement trouvables par le biais d'Alpine et des spécialistes Lotus. Ceci étant dit, il s'agit d'une boîte assez robuste, qui ne devrait pas poser de problème lors de son fonctionnement.

Intérieur Renault Alpine A310 '1971–73

Les voitures plus récentes dotées du moteur V6 utilisaient une boîte UN1 également vue dans la Lotus Esprit et la Renault 25. Celle-ci fonctionne par câbles entraînant des tiges de sélection. Les arbres peuvent être endommagés par des démarrages difficiles, tout comme peuvent l'être les embrayages, mais toutes les pièces sont disponibles chez les spécialistes Alpine et Lotus. Comme cette boîte de vitesses a également été mise en service sur les modèles GTA Turbo et A610, elle encaisse des modes de performances, et les unités optimisées peuvent théoriquement aller jusqu'à 400 chevaux.

Suspension et freins

Le montage de la suspension arrière à double bras triangulaire a été partagé avec des exemplaires ultérieurs de l'A110, et la plupart des pièces de rechange sont disponibles grâce à la richesse des spécialistes de l'A110. C'était le système spécifique à Alpine, plutôt que d'être dérivés de produits Renault contemporains, bien que certaines pièces Renault ont été utilisées dans la construction de la suspension avant supérieure. Les disques ventilés et le système de direction à crémaillère ont été pris de la Renault 12 Gordini, et bien que les pièces soient rares, un spécialiste Alpine devrait être en mesure de vous retrouver des pièces d'origine.

Plus tard, les voitures ont partagé des composants de suspension avec la Renault 5 Turbo, y compris les roues à quatre goujons.

Renault Alpine A310 V6 '1981–85

Carrosserie

Les châssis ont été conçus en deux morceaux - une moulure supérieure et une moulure inférieure, qui ont ensuite été collées ensemble. Si un vendeur prétend qu'une voiture a été restaurée, la coque aurait dû être séparée afin d'avoir accès à certains points sur le châssis. Si le châssis n'a jamais été séparé, il faut supposer qu'il y a de la corrosion à traiter à un stade ultérieur. Idéalement, la coquille aura été désossée avant de la repeindre. Si ce n'est pas le cas, les lignes peuvent être modifiées et ne sembleront pas originales. Guettez tout travail de peinture excessif, qui pourrait cacher un vice.

Renault Alpine A310 V6 '1976–80

Intérieur

Les intérieurs ont été garnis de daim ou de cuir, ce qui n'est pas un problème pour tout spécialiste de sellerie compétent. Quelques-uns ont été convertis en spécifications de course ou de rallye avec des sièges de rechange ; ceux-ci ne devraient pas avoir d'incidence négative sur la valeur, à condition que vous recherchiez une voiture dans laquelle vous pourrez faire de la compétition.

Les plastiques intérieurs sont plus susceptibles de poser des problèmes, étant susceptibles d'être endommagés par la lumière du soleil au fil des années. Il est possible de les traiter pour retrouver un niveau acceptable, mais comme il s'agit d'un travail très spécifique, le prix de la voiture doit être proportionnel au travail qui sera requis.

Intérieur Renault Alpine A310 V6 '1981–85

Histoire

  • 1971 Lancement de l'Alpine A310
  • 1976 Restylée par Robert Opron, PRV monté pour créer l'A310 V6. La version quatre cylindres est arrêtée.
  • 1982 GT Pack disponible avec des arches de roues et des jupes plus larges, des spoilers plus grands, et un moteur de 2,8 litres.
  • 1984 Lancement de la Renault GTA. Fin de la production de l'A310.
Renault Alpine A310 V6 '1976–80

En conclusion

L'Alpine A310 est une bête curieuse car elle semble offrir le meilleur de tous les mondes, et pourtant peu de personnes la considèrent à sa juste valeur. Plus petite et plus compétitive qu'une A610, bénéficiant d'un développement plus poussé que l'A110, et disponible en quatre et six cylindres pour répondre aux goûts plus personnels, il existe une version pour tout le monde. C'est aussi l'Alpine la moins chère, la moins courante, mais elle n'est pas moins intéressante.

Vous pouvez ainsi, en tant que propriétaire potentiel, profiter de l'une des GT sportives les plus rares et les plus rentables d'Europe. Avec une stock raisonnable de pièces de rechange, elle constitue une excellente voiture de course haute performance, ou même un point d'entrée en compétition.

Galerie: Alpine A310 (1971-1985)