Pas forcément C5, encore moins CX, la nouvelle Citroën C5 X est à la croisée des chemins.

Quelques jours avant la présentation officielle de la nouvelle Citroën C5 X, nous avons pu nous rendre au sein d'un studio afin d'approcher d'un peu plus près la nouvelle berline aux chevrons. Un petit évènement en soi, puisque la gamme européenne de Citroën ne comptait plus de grande berline au sein de son catalogue depuis 2017 et l'arrêt de la C5 de seconde génération.

Une fois n'est pas coutume, hormis quelques photos espion, il n'y avait pas vraiment eu de fuite concernant ce modèle. Ainsi, comme pour notre découverte de la nouvelle Peugeot 308 il y a quelques semaines, nous nous sommes rendus en studio sans vraiment savoir à quoi allait ressembler notre rendez-vous du jour. Arrivé devant la voiture, l'effet de surprise est garanti, d'autant plus que la nouvelle C5 ne ressemble pas vraiment aux berlines que nous avons l'habitude de voir.

Citroën C5 X (2021)

Des codes bousculés mais pas révolutionnés

Les codes de la berline sont globalement respectés, avec un long capot et une face avant statutaire qui devrait notamment plaire à la clientèle asiatique. Et ça tombe bien, puisqu'il s'agit de son marché de prédilection. C'est d'ailleurs en Chine qu'elle sera fabriquée, au sein de l'usine de Chegdu. Avec une DS 9 conçue à Shenzhen, en Chine également, que reste-t-il de vraiment français, en dehors de la marque, à ces deux berlines censées symboliser le haut de gamme à la française ? Vaste débat.

Revenons-en au style de cette Citroën C5 X, le "X" ayant une double connotation pour Citroën, puisqu'il s'agit tout d'abord d'une lettre qui a marqué l'histoire de la marque avec de nombreux modèles, de l'AX à la CX, en passant par la ZX, la BX ou encore les fameuses XM et autres Xantia. Le "X" a aujourd'hui une autre signification, commune à beaucoup d'autres constructeurs, puisque cette lettre est synonyme également de robustesse et s'associe régulièrement à des SUV et des tout-terrains.

Citroën C5 X (2021)
Citroën C5 X (2021)

Les designers de la marque ont usé du même subterfuge que ceux de la 308, avec une baie de pare-brise reculée de dix centimètres afin d'étirer la partie avant. Son porte-à-faux avant est particulièrement prononcé et nous donne l'impression d'avoir affaire à une voiture plus longue que sa devancière, et pourtant, la C5 X mesure 4,80 mètres de long, soit quasiment la même longueur que son aînée.

La Citroën C5 X n'a pas grand-chose à voir avec un tout-terrain, mais sa garde au sol rehaussée, ses arches de roues en plastique ou encore ses jantes de 19 pouces lui confèrent un style un peu plus robuste. La partie arrière est à la croisée des chemins entre berline et break, avec une ouverte à hayon, très pratique, laissant apparaître un coffre de 485 litres pour les versions hybrides rechargeables et 545 litres pour les thermiques.

Une fois la banquette arrière rabattue, le volume s'établit à 1640 litres. Ce volume est similaire à celui de la première génération de la C5 break (de 563 à 1 658 litres) et supérieur à celui de la C5 Tourer arrêtée il y a quasiment quatre ans en Europe (505 et 1 462 litres). Le seuil de chargement de la C5 X est particulièrement bas et permettra de ne pas se casser le dos au moment de charger des objets un peu plus lourds que d'habitude.

Citroën C5 X (2021)

Des écrans, mais pas trop

Passons désormais à l'intérieur, avec une planche de bord inédite chez Citroën. L'ensemble est plutôt épuré et ergonomique, avec très peu de commandes physiques grâce à la présence d'un écran tactile HD de 12 pouces. Les matériaux sont de bonne qualité au niveau des parties hautes, un peu plus quelconques pour les parties basses, mais rien de vraiment scandaleux dans l'ensemble. On apprécie la fluidité de l'écran tactile, qui profite d'un nouveau système d'info-divertissement beaucoup plus fluide que l'ancien système utilisé par le groupe PSA.

Citroën C5 X (2021)
Citroën C5 X (2021)

Cet écran sera réservé aux modèles haut de gamme avec la finition "Shine" et "Shine Pack", les finitions du dessous auront le droit à un écran de 10 pouces que nous retrouvons sur les nouvelles DS 4 et Peugeot 308. Le combiné d'instrumentation de sept pouces, qui se trouve sous les yeux du conducteur, à l'air un peu moins convaincant, la personnalisation étant moins poussée. Là encore, la C5 X profite des synergies du groupe puisque cet écran se trouve également sur l'Opel Corsa-e ou encore la nouvelle DS 4. Citroën préfère plutôt miser sur son affichage tête-haute, plutôt valorisant, avec de nombreuses informations.

Globalement, on se sent plutôt bien à bord de cette C5 X, notamment grâce aux fameux sièges Advanced Comfort avec une mousse haute densité permettant de garantir un confort optimal dans le temps et en évitant l'effet de tassement après de longues heures de conduite. Le confort postural est aussi un élément soigné grâce à une assise et un dossier larges bénéficiant d'un maintien renforcé. L'association entre ces sièges et la suspension à butée hydraulique fournie de série (un système piloté sera aussi disponible) promet un confort remarquable et sans doute à la hauteur de ses illustres ancêtres.

Citroën C5 X (2021)

Quelles motorisations ?

Sous le capot, nous ne devrions pas retrouver de diesel en Europe, ce carburant n'étant plus vraiment en odeur de sainteté au vu des nouvelles normes environnementales qui ne cessent d'être plus sévères. Oubliez également le six cylindres qui équipait l'ancienne Citroën C5, la marque ayant abandonné cette motorisation depuis déjà quelques années. Au menu, nous aurons le droit à un groupe motopropulseur déjà connu, à savoir une version hybride rechargeable qui combine moteur quatre cylindres essence de 180 chevaux et moteur électrique de 81 kW. Puissance cumulée : 225 chevaux.

Ce moteur, qui équipe la DS 9, la nouvelle Peugeot 308 ou encore les Peugeot 508 et 3008 HYbrid, est associé à une boîte de vitesses automatique à huit rapports chargée de distribuer la puissance uniquement aux roues avant. D'autres variantes hybrides seront proposées ultérieurement, avec des puissances de 180 et 150 chevaux pour adoucir quelque peu la facture. Il y aura aussi des moteurs thermiques essence sans assistance électrique, dont les puissances n'ont pas encore été communiquées.

Citroën C5 X (2021)

De Pékin à Paris (pas vraiment) Express

Comme à son habitude, Citroën présente son nouveau produit bien en amont de sa commercialisation. Les commandes débuteront au second semestre 2021 pour des premières livraisons qui interviendront début 2022, date à laquelle nous pourrons nous glisser derrière le volant de cette nouvelle berline aux chevrons, si tant est qu'un autre porte-conteneur ne bloque pas à nouveau le canal de Suez. Citroën distillera tout au long de l'année de nouvelles informations concernant la voiture, notamment les prix, la structure de gamme ou encore les nouveaux moteurs.

Pendant que nous sommes encore confinés, la nouvelle Citroën C5 X prendra son premier bain de foule d'ici quelques jours au Salon de Shanghai le 21 avril prochain. En Europe, nous devrons encore patienter pour découvrir d'un peu plus près cette intéressante berline, qui tranche clairement avec les modèles très traditionnels que nous avons l'habitude de voir, à commencer par les Volkswagen Passat, Renault Talisman et autres Peugeot 508.

Anticonformiste, cette Citroën C5 X l'est, comme la plupart de ses devancières, et c'est à sa que nous reconnaissons aussi une vraie Citroën. Cette petite excentricité, saupoudrée d'une bonne dose de SUV, suffira-t-elle à dynamiser un segment en perte de vitesse ? Peut-être, puis cette C5 X pourrait aussi avoir un autre rôle, celui de capter les clients n'étant pas forcément réceptifs aux SUV, tout en leur reconnaissant certaines qualités plus qu'appréciables. À la croisée des chemins, cette Citroën C5 X est plus qu'intéressante et sa carrière sera à suivre avec une attention toute particulière.