Essai Mercedes Classe E Coupé - Dédoublement de personnalité

Que serait une Mercedes Classe E sans ses multiples déclinaisons ? En attendant l'arrivée du Cabriolet sur nos routes avant la fin de l'année, la firme étoilée présente aujourd'hui le Coupé. Depuis 1993, année qui fut marquée par le lancement de la première berline Classe E, Mercedes a toujours offert à sa grande routière différentes variantes. Ce cru 2017 que nous essayons aujourd'hui marque clairement l'une des plus grandes ruptures entre la berline et le coupé.

Quel client aujourd'hui s'oriente vers un grand coupé deux portes assez exclusif, alors qu'un GLC Coupé, quatre portes, offre en plus d'une ligne plutôt élégante et élancée et une accessibilité bien meilleure.

Essai Mercedes Classe E Coupé

La plus belle des trois ?

Née un an après la berline, la Mercedes Classe E Coupé est une franche réussite esthétique. S'appuyant sur les principales lignes de ses sœurs Classe C et Classe S Coupé, la Classe E Coupé en est la parfaite symbiose et est très certainement la plus réussie des trois. Par rapport à l'ancienne génération de Classe E Coupé, celle-ci gagne 13 centimètres pour culminer maintenant à 4,83 mètres. Logique, puisque l'ancienne génération reposait sur la plateforme d'une Classe C, avec déjà 4,70 m de long. Soit ni plus ni moins que la longueur d'une Classe C Coupé actuelle soit dit en passant. De son côté, la Mercedes Classe S Coupé est logiquement plus grande avec ses 5,02 mètres.

Les ingénieurs auraient pu simplement se contenter de retirer deux portes à la berline pour confectionner le coup...