Essai Mercedes Classe E All-Terrain - L'aventurière (trop) chic

La gamme des SUV étant déjà bien chargée chez Mercedes, le constructeur allemand a décidé de se lancer sur une nouvelle niche : celle des breaks premium surélevés. Ou des breaks baroudeurs. Ou des breaks tout-chemin. Bref, un créneau déjà investi depuis longtemps par Volvo avec sa V70 Cross Country (1997) puis Audi avec l’A6 Allroad débarquée en 2000. Mais rendons à César ce qui lui appartient, la paternité de cette catégorie crossover, au sens propre du terme (entre deux segments) est attribuée au Subaru Outback, débarqué en 1995.

Et si depuis, d’autres s’y sont mis, Peugeot avec le 508 RXH, Skoda avec l’Octavia Scout ou encore Volkswagen avec la Passat Alltrack, avec sa nouvelle Classe E All-Terrain, c’est bien ses concurrents allemands et suédois que vise Mercedes. Toujours en appliquant la même formule : un break élégant, quelques protections en guise de bottes, une garde au sol surélevée, et surtout quatre roues motrices. Il paraît que c’est chic pour aller à la campagne le week-end. Mais ces attributs sont-ils suffisants pour faire de ce break premium le parfait gentleman farmer ? La firme à l’Etoile n’arrive-t-elle pas trop tard sur le terrain ?

Essai Mercedes Classe E All-Terrain

Esprit de liberté

Avez-vous déjà vu quelqu’un en costume et en bottes ? Sûrement jamais. Et pourtant, ça ne choque plus personne sur les automobiles. Il faut dire que ce côté un peu "bad ass", rebelle, sur une voiture essentiellement bourgeoise ajoute souvent un supplément de personnalité. Et de charme. C’est le cas sur cette ...