Volkswagen AG a accepté de réaliser un paiement compensatoire de 1,2 milliard de dollars (1,07 milliard d’euros) à un total de 652 concessions sur le territoire américain.

Ce paiement représente un calcul de la compensation due pour le scandale des émissions truquées auprès du réseau de revendeurs agréés. En moyenne, le paiement représente un montant de 1,82M$ par concession, détaille la Cour de San Francisco.

Les revendeurs franchisés ont subi un lourd préjudice du jour au lendemain du fait de l’interdiction de poursuivre la vente des véhicules aux chiffres truqués avant qu’ils ne soient (coûteusement) modifiés. Outre les chiffres de ventes, c’est la valeur de ces concessions qui a pris un coup de plomb dans l’aile suite au scandale.

Lire aussi : Volkswagen annonce sa nouvelle stratégie, cap sur l'électrique

Avant ce jugement, Volkswagen avait déjà accepté de régler un montant total de 15 milliards de dollars dans un autre procès entre des régulateurs fédéraux des Etats-Unis, pour dédommager l’autorité publique et les clients.

Mais 311'000 des 475'000 personnes ayant acquis un véhicule VW directement concerné par le scandale des émissions aux Etats-Unis seulement se sont regroupées pour poursuivre le groupe en justice et obtenir une compensation directe avoisinant les 113% du montant d’achat des voitures. Les clients désirent un choix entre une revente à VW de leur véhicule diesel ou une modification gratuites des motorisations à un niveau encore non déterminé pour se mettre eux-mêmes en règle avec la loi fédérale américaine.

Un autre procès indépendant se prépare avec un regroupement des clients ayant acquis un véhicule à moteur diesel 3.0L.

Lire aussi : Mondial de Paris - Voici l'I.D. de Volkswagen !

Abonnez-vous à la newsletter

Review Volkswagen Golf GTI Clubsport