Il y a six mois, Audi et sa division sportive Audi Sport se sont rapprochés et ont regroupé la production des modèles RS et R8 sous le label compétition de la marque. Ce rapprochement n'est pas anodin. Même si aujourd'hui on ne peut pas encore profiter du fruit de ce rapprochement, cela devrait se traduire très rapidement par l'arrivée de voitures probablement encore plus performantes que les modèles signés Rennsport ou que l'Audi R8 actuelle.

À lire : Audi RS Q5 - Le rouge lui va si bien

L'information provient du média britannique Top Gear qui s'est entretenu avec Stephan Reil, le patron d'Audi Sport, qui annonce qu'il pourrait avoir des connexions visibles entre certaines voitures de route et certaines voitures de course. Même s'il ajoute qu'il n'y a pas de projet concret pour le moment, il ajoute qu'il pourrait s'agir d'une "impulsion" qui pourrait arriver sur un produit en milieu ou fin de cycle. La RS 3 par exemple, semble être l'un des produits à peut-être bénéficier de cette étroite alliance.

2017 Audi TT RS
2017 Audi TT RS
2017 Audi TT RS

Au delà de ça, Stephan Reil annonce qu'Audi Sport travaillerait également sur la sportive de demain avec forcément son lot d'évolutions. Comme l'annonce le patron d'Audi Sport, il y aura bien des futures sportives Audi hybrides et électriques, mais la question n'est pas de savoir quoi, mais quand ?

Pour le moment, il estime que les sportives électriques n'ont pas de sens, mais bien entendu tout cela sera amené à évoluer. Comprenez donc que l'Audi R8 e-tron ne serait finalement pas si désirée que ça pour le moment.

Concernant l'Audi R8 justement, les questions concernant l'éventuelle arrivée d'une version moins véloce équipée d'un bloc V6 2.9 litres bi-turbo (qui équipe la nouvelle Porsche Panamera) ont été évoqués, mais Stephan Reil a préféré botter en touche à ce sujet en ajoutant que le lancement international de la version Spyder demandera déjà du temps.