Le constructeur français a annoncé dans un communiqué un important plan d'embauche additionnel, qui s'ajoutera aux 2000 embauches en CDI effectuées depuis 2015.

Alors que Renault s'attaque aux nouveaux challenges du marché automobile, avec divers projets en cours de développement dans le domaine de la conduite autonome, de la voiture connectée, des nouvelles mobilités, notamment, la marque au losange aura ainsi embauché 3000 personnes en CDI en deux ans.

Une arrivée de nouveaux collaborateurs qui dépasse largement l'engagement de 760 recrutements pris lors de la signature du "Contrat pour une nouvelle dynamique de croissance et de développement social de Renault en France", le 13 mars 2013.

Voir : Pour Mitsubishi, le groupe Renault-Nissan a de grandes ambitions

Ces 1000 nouvelles embauches seront effectuées pour moitié au sein de centres de production Renault, l'autre moitié étant allouée aux autres secteurs du groupe, notamment dans des services d'ingénierie et dans les fonctions tertiaires. Toutes les catégories professionnelles sont ainsi concernées (ouvriers, techniciens, ingénieurs et cadres), pour des emplois destinés tant à de jeunes diplômés qu'à des profils plus expérimentés.

"Avec l’accord signé en 2013, nous avons montré qu’un modèle social solide est un puissant soutien à la croissance du Groupe", se réjouit Carlos Ghosn, le P-DG du Groupe Renault. "Trois ans après, tous les engagements ont été tenus ou dépassés.  Aujourd’hui Renault est plus fort en France et recrute à nouveau pour soutenir sa croissance et préparer l’avenir".