La marque aux anneaux pourrait-elle quitter le WEC d'ici la fin de l'année prochaine ? C'est ce qu'indiquent des rumeurs insistantes, relayées par la presse allemande.

Les prototypes Audi ont fait la pluie et le beau temps en endurance depuis l'année 2000, le constructeur d'Ingolstadt faisant figure de référence incontesté dans la discipline jusqu'au début des années 2010, avec l'arrivée de Toyota et surtout Porsche.

Depuis quelques jours, l'arrêt du programme endurance Audi est évoqué dans certaines discussions pour la fin de l'année 2017. La presse allemande avance même plusieurs signaux qui pourraient indiquer que le départ du constructeur allemand d'ici un an est une vraie possibilité.

Voir : Audi et Ford s'offrent les poles à Fuji

Le scandale du Dieselgate notamment, et ses répercussions financières, qui pourraient contraindre le Groupe Volkswagen à ne conserver qu'une seule de ses deux marques présentes en LMP1 à l'avenir, Porsche ayant l'avantage au niveau performances depuis le début de la saison. Une rumeur qui s'intensifie, alors que Audi n'a pas encore dévoilé ses plans sportifs à long terme.

Des supputations balayées par Wolfgang Ullrich, le directeur de la compétition chez Audi. "J’espère qu’ils ont tort", commente-t-il. "Nous avons vu tellement de rumeurs dans la presse ces dernières années. Ce qui est bien, c’est que dans la plupart des cas ce qui était négatif n’est pas arrivé. Je suis un vieil optimiste et je suis impatient de vivre l’avenir."

"Nous suivons la voie standard dans la manière dont nous organisons notre programme de course, c’est-à-dire toujours à l’automne. La réunion des dirigeants, où les programmes sportifs sont habituellement décidés, n’a pas encore eu lieu. Il n’y a donc rien qui a été décidé et c’est encore à venir."

WEC - Fuji 2016

Ullrich précise également que, même si le futur programme sportif n'est pas encore annoncé, les équipes d'Ingolstadt sont toujours à l'œuvre sur le programme LMP1 en vue de la saison à venir. "Nous travaillons sur le projet dont nous avons besoin pour être compétitifs à l’avenir, et sur les programmes que nous prévoyons", assure Wolfgang Ullrich.

"Nous travaillons, comme tout le monde… pour que les règlements soient justes avec tous les différents concepts techniques. Si vous regardez les qualifications d’aujourd’hui, je crois que c’est l’une des meilleures preuves que le règlement de base est vraiment bon. Mais il y a de nombreux détails sur lesquels nous devons travailler tous ensemble. C’est assurément l’un de nos objectifs de travailler sur les choses que nous estimons ne pas être en notre faveur et qui devraient être corrigées."

Audi veut rester fidèle au Diesel

Par ailleurs, le fait qu'Audi soit le seul constructeur impliqué en WEC à demeurer fidèle au diesel pose un problème pour le Groupe Volkswagen, après le scandale du Dieselgate. Mais le Dr. Ullrich défend cette technologie.

"Nous pensons que le moteur diesel est toujours l’un des moteurs à combustion les plus efficients que l’on peut avoir", assure le Docteur Ullrich."Ils peuvent aussi être très propres. C’est juste une question de développement."

"L’efficience du moteur diesel est l’une des meilleures pour un moteur à combustion, et tant que ce sera le facteur clé, et l’efficience est toujours importante pour les émissions, nous penserons que le diesel en course est une bonne solution."