Plus imposante que la génération précédente, cette Opel Insignia Sports Tourer 2017 devrait gagner quelques centimètres en longueur, mais aussi en largeur.

Après plus de huit années de service, la marque allemande est bien décidée à remplacer son break par un modèle qui n'aura pas à rougir face aux Volkswagen Passat SW, Ford Mondeo SW et Skoda Superb Combi. C'est la raison de son allongement d'environ quinze centimètres, qui devrait lui permettre d'améliorer son habitabilité de façon conséquente. 

Une perte de poids est aussi attendue afin de ne pas rendre sa consommation trop élevée. On parle d'un régime de près de 200 kilos pour cette nouvelle Opel Insignia. Pour continuer à parler chiffre, sa capacité de chargement devrait largement dépasser les 540 litres actuels afin de rivaliser avec la grande championne dans cette catégorie, la Skoda Superb et ses 660 litres.

Voir: Opel Ampera-e - Les "500 kilomètres d’autonomie" annoncés à Paris

Même avec un camouflage assez présent, on peut voir que la face avant de la voiture a évolué. Finie cette grosse calandre avec ses feux épais : le regard de la voiture est plus fin, tout comme la grille qui perd quelques centimètres en hauteur. Concernant l'arrière, le camouflage trompeur nous empêche de distinguer aisément les traits définitifs de ce break. 

Sous le capot, il est prévu que cette nouvelle génération de l'Insignia partage ses motorisations avec la toute récente Astra. Des rumeurs annoncent également une version sport déclinée sous le nom OPC comme à l'accoutumée.

Pas de date annoncée pour cette Opel Insignia Sports Tourer ; cependant, la version berline est attendue pour la fin de cette année. L'Amérique du Nord aura la chance de voir cette voiture mais seulement dans le catalogue de la marque Buick, elle aussi propriété du géant General Motors. 

Faites partie de quelque chose de grand