L'automobile et le cinéma vivent depuis leurs débuts une grande histoire d'amour. À l'image d'Aston Martin et James Bond, ou de Steve McQueen et la Mustang. En 2004, au salon de New York, c'est Audi , avec la RSQ, qui annonce une idylle avec le cinéma américain.

L'Audi RSQ, que le constructeur allemand présente aux Etats-Unis, est un concept-car spécialement créé pour le film I, Robot, avec Will Smith. À l'image de ce que Lexus avait fait pour Minority Report, avec Tom Cruise, l'idée est d'imaginer la voiture du futur, en l'occurrence, celle de 2030.

Lire aussi : Audi dit adieu à la R8 e-tron 100% électrique

En 2004 , Audi gagne déjà au Mans, avec des R8. La marque aux anneaux poursuit sa montée dans le haut de gamme, et pour acter cette course au premium, la firme allemande se doit de produire sa première supercar. Aussi, l'annoncer par le biais d'un film hollywoodien, où Will Smith, le "Men in Black", presque devenu une "Légende", joue le rôle principal, paraît une bonne solution.

Will Smith and the Audi RSQ in
Internet Screenshots
Will Smith and the Audi RSQ in

Pour le "Prince de Bel-Air", la marque d'Ingolstadt imagine une supersportive qui se passe désormais de roues. A la place de celles-ci, des sphères, lui permettant de léviter. Une technologie, qui, aujourd'hui, paraît assez loin de la réalité. Autre innovation, le pilotage automatique. Là, ça semble bien plus réaliste, avec un savoir faire qui commence à bien se développer sur nos routes ! Dans le film, le scénariste va même jusqu'à imaginer que conduire par soi-même est plus dangereux que de laisser l'ordinateur contrôler ! 

Surtout, c'est la ligne de l'auto qu'il faut bien observer. Outre son dessin volontairement futuriste, avec cette peinture grise nacrée et ses effets dorés, c'est bien l'allure générale d'une future production de la marque qui est annoncée. Celle de la future R8. Bien sur, le concept Le Mans Quattro sera bien plus mature dans le dessin, qui annoncera vraiment la R8 définitive.

Lire aussi : Un tour à 360° avec une Audi R8 V10 sur le circuit du Nürburgring

Bien sûr, le modèle de série ne gardera pas ses portes papillons de la RSQ, à l'image d'une Mercedes 300 SL. Cependant, la face avant reprend les codes stylistiques de la marque, avec ces feux allongés à LED, avec des prises d'air subtilement évoquées, et la calandre Single Frame, le tout venant orner la proue de la voiture.

Audi RSQ Concept
Audi RSQ Concept
Audi RSQ Concept

Le profil est clairement celui de la future R8, qui sortira deux ans plus tard. Ainsi, il reprend cette ligne élancée, marquée par une prise d'air sur le flanc. La future sportive d'Audi ira plus loin, en apportant une marque de chrome, pour apporter de l'agressivité à cette ligne.

Enfin, l'arrière est aussi une belle évocation du futur style de la sportive à venir. Ainsi, les feux arrière, fins, sont soulignés de deux sorties d'air. Et la vitre arrière, qui laissera apparaître un V10 sur la version de série, est déjà très proche de la version finale, avec ses échancrures.

Audi RSQ Concept
Audi RSQ Concept

Par chance, le projet R8 ne connaîtra pas la même fin que l'Audi RSQ dans le film. Celle-ci rencontre quelques difficultés sur l'autoroute, et ce n'est pas à cause de l'auto-pilote !

Lire aussi : Une Audi R8 Final Fantasy au salon de l'auto

Audi RSQ Concept 2004 dans I-Robot