Ford vient d’annoncer qu’il allait se passer d’eau potable dans le processus de fabrication de ses véhicules. Des compteurs d’eau en temps réel ont d’ores et déjà été installés tandis que des techniques moins gourmandes en or bleu seront privilégiées à l’avenir.

En 15 ans, le constructeur américain a d’ores et déjà épargné l’équivalent de 15.000 piscines olympiques, soit l’équivalent de 377 milliards de litres d’eau potable ! Mais il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, Ford continue à perfectionner son programme d’économie d’eau dans toutes ses usines. D’ici 2020, il souhaite contenir la consommation d’eau potable par véhicule produit à 1 litre seulement, contre 3,7 litres en 2000. L’objectif final est bien entendu de supprimer totalement l’utilisation d’eau potable dans la production automobile. Une kyrielle de stratégies et de mesures ont donc été mises en place afin d’y parvenir, généralement en étroite collaboration avec les autorités locales.

À lire : Bientôt la fin de l'attente aux feux rouges avec Ford et JLR ?

Ce qu’on peut qualifier de "plan d’économie d’eau" est élaboré avec un objectif d’approvisionnement stable et une saine gestion des ressources, qui visent à ne pas priver les riverains des usines ou les habitants des communautés locales de leurs besoins quotidiens. Ford a notamment dû revoir son processus de peinture, en optant pour un procédé dit "humide à triple couche". Ainsi, les trois strates sont posées l’une après l’autre, de façon 100 % automatisée, alors que la précédente n'est pas encore sèche. Le constructeur a aussi revu son système de lubrification des différentes machines et outillages présents en usines.