"Je vous le jure, je suis innocent !" On entend souvent cette réplique dans les films policiers, mais pour "l’emprunt" de cette Subaru Impreza de 2001, à Portland, dans l’Oregon, on ne pouvait vraiment pas remettre cela en question !

C’est le fait-divers le plus improbable de ces derniers jours. Un habitant de l’Oregon, un soir, se rend compte que sa Subaru Impreza rouge de 2001, n’est plus garée dans l’allée de sa maison.

Immédiatement, Erin Hatzi, le propriétaire, court vers son système de sécurité, et voit sur la caméra qu’effectivement, quelqu’un entre dans la voiture, et s’en va avec. Dans la foulée, Hatzi utilise les réseaux sociaux pour retrouver la voiture, en attendant que la police ne puisse relever les faits.

Lire aussi : Subaru - Pas de modèles électriques avant 2020

Pas besoin de longues recherches, ni même de s’inquiéter. Alors que la police vient d’arriver et prend la déposition des Hatzi, la Subaru revient sur la scène du "crime". La femme au volant en sort, visiblement confuse, et explique la mésaventure. Cette dernière avait demandé à un ami de récupérer sa Subaru, qu’elle avait laissée dans le quartier. L'homme s'est trompé d'auto, et est reparti avec la voiture des Hatzi...

 

À son réveil, elle s’est rendue compte que ce n’était pas la bonne Subaru, et l'a ramenée à son propriétaire légitime. D’après la police, certaines clés des Subaru plus anciennes sont en effet interchangeables, ce qui explique la confusion de l’homme. Ce n’était donc pas un vol, mais bel et bien une confusion ! Après un mot d’excuse pour expliquer le malentendu et 30 $ pour rembourser l’essence, tout est rentré dans l’ordre.

Chez les Hatzi, comme pour la jeune femme, cette histoire risque d’animer les repas de famille pour quelques années encore !

Source: The Oregonian, Erin Hatzi via: The Drive

Lire aussi : Subaru et Prodrive de nouveau réunis pour un défi à l'Île de Man

Abonnez-vous à la newsletter