La société américaine de VTC a de très grandes ambitions. En plus de vouloir se répandre partout sur la planète avec son service de chauffeur, Uber prévoit des nouveaux modes de transport.

Après avoir débuté les premiers tests des voitures autonomes, la marque s'intéresse à une nouvelle technologie qui pourrait en étonner plus d'un. 

Et c'est dans les airs que l'Américain se tourne pour imaginer l'avenir de sa profession. Sur le principe du drone, le VTC du futur devrait voler à la verticale afin de gagner du temps. Dans un premier temps, un chauffeur prendra les commandes de l'engin volant. Mais à terme, Uber envisage de placer le système de conduite autonome dans ses taxis du futur. L'intérêt pour la firme est de faire éviter les embouteillages à ses clients et de gagner en productivité. 

Voir : Paris - Des voitures volantes sur la Seine dès 2017

La société a déjà pensé à tout. Pour débuter, des zones de décollage pourraient voir le jour aux abords des grandes villes. Dans un premier temps, les véhicules effectueront uniquement des trajets de ces zones vers les aéroports en périphérie . Car ce sont ces courses qui pourraient intéresser une clientèle professionnelle. Mais par la suite, plus besoin de zone de décollage, les trajets devraient se faire dans les villes comme ils se passent actuellement avec les voitures classiques. Et la clientèle ne serait alors plus uniquement faite de professionnels, mais aussi de particuliers. 

Il y a quelques jours, Airbus nous dévoilait son projet de véhicule volant, qui pourrait bien correspondre aux exigences de la société de VTC. Et comme Uber ne prévoit pas de produire ses véhicules, mais de faire appel à un constructeur ayant déjà développé ses propres engins… Le partenariat semble tout trouvé.