La marque suédoise a été reprise par le groupe chinois Geely en 2010. Même si le principal marché de Volvo se situe en Chine, tout le centre névralgique est resté dans son pays d'origine. 

Cependant, la marque vient d'annoncer que ses usines chinoises allaient accueillir les productions de tous les modèles à succès pour le marché local, mais également pour l'exportation.

Son usine de Daqing va assembler la berline S90 pour la Chine ainsi que sa déclinaison premium qui, elle, sera distribuée en Chine mais également en Europe. Le site de Chengdu fabriquera la berline S60 et la prochaine S40 sortira de l'usine de Luqiao. 

Voir : Volvo V90 Excellence, l'ultra-luxe pour la Chine

"La capacité de production va être augmentée et la Chine va devenir un centre mondial de production et d'exportation répondant à la demande croissante des États-Unis, de l'Europe et de la région Asie-Pacifique pour ses nouveaux modèles", a annoncé le constructeur dans un communiqué.

Cela ne veut pas dire que les usines européennes vont mettre la clé sous la porte. Car les sites qui se situent en Belgique et en Suède continueront à produire des voitures pour le marché européen. Nous savons déjà comment  les rôles vont être répartis. Sur la chaîne de production belge seront montées les prochaines berlines S40, et à Göteborg-Torslanda sortiront les Volvo S60 et S90

Le groupe est également en train de terminer la construction d'une nouvelle usine en Caroline du Sud. Celle-ci aura pour but de produire les modèles haut de gamme pour le marché américain.

La date de mise en place de ce plan n'est pas communiquée. Cependant, il devrait arriver par étape en attendant les prochains modèles de la série 40 de Volvo, qui seront présentés courant 2018.

Faites partie de quelque chose de grand