La réglementation en termes de normes d'émissions va sans nul doute contraindre Ferrari à changer sa philosophie ces prochaines années. C'est du moins l'avis de Sergio Marchionne, le PDG de la marque au Cheval Cabré.

Ce dernier vise en effet des ventes de 10'000 véhicules par an d'ici 2025. Mais, pour ce faire, la marque de Maranello devra se conformer à certaines règles en matière d'émissions.

L'hybride devrait ainsi envahir l'ensemble de la gamme Ferrari dans les prochaines années. Pas une nouveauté pour le constructeur italien, qui compte déjà les LaFerrari et LaFerrari Aperta, toutes deux hybrides, dotées d'un moteur électrique délivrant 161 chevaux en renfort de son V12 de 789 chevaux, qui permet à la bête de boucler le 0 à 100 km/h en moins de trois secondes, pour une vitesse de pointe de 350 km/h.

Voir : Ferrari a la pêche !

Avec ses 963 chevaux de puissance combinée, la LaFerrari demeure bien évidemment le modèle le plus puissant du catalogue de Maranello.

Ferrari travaillerait ainsi activement au développement d'une plateforme commune à des véhicules à motorisation hybride, avec un moteur à l'avant ou en position centrale.

L'hybride est ainsi une aubaine pour les constructeurs, une technologie qui leur permet de produire des véhicules plus propres, mais aussi plus puissants. Face aux déjà existantes McLaren P1 ou autres Porsche 918 Spyder qui le sont aussi, Ferrari aurait tort de s'en priver !

Lire aussi : Porsche 911 2019 - Les photos confirment une version hybride

Abonnez-vous à la newsletter

Ferrari LaFerrari Spider first official photos