C’est une étude britannique qui l’affirme : les emplacements de parking sont trop étroits pour les voitures d’aujourd’hui ! Et pas que pour les SUV. En effet, monovolumes, breaks et grosses berlines sont également concernés. 

Ce constat découle d’une étude diligentée par l’institut britannique Accident Exchange qui s’est penché sur le cas des places de stationnement et en particulier en souterrain. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation se dégrade avec des coups aux portières qui se multiplient. Actuellement, on compterait plus de 1879 dégâts du genre recensés chaque jour de l’autre côté de la Manche !

Il faut dire que nos montures sont de plus en plus volumineuses, celles-ci gagnant à chaque nouvelle génération quelques centimètres. A titre d’exemple, l’Opel Corsa d’aujourd’hui est 16 % plus volumineuse qu’une Corsa produite en 2000. Inutile de préciser que ce qui est vrai pour une citadine, l’est a fortiori aussi pour les SUV et les voitures familiales.

Lire aussi : Mercedes et Bosch veulent faciliter le stationnement

Accident Exchange a constaté qu’en moyenne une place de parking mesure 4,80 m de longueur pour 2,4 m de largeur. Un étalon qui est d’ailleurs recommandé par les autorités britanniques et qui n’est que très rarement dépassé, les promoteurs et autres sociétés de parking cherchant, tout logiquement, à maximiser l’espace dont ils sont propriétaires. Dès lors, lorsqu'il s’agit de garer ne fut-ce qu’une Ford Mondeo (4,86 m x 1,85 m) on se sent très rapidement à l’étroit !

Il est du coup parfois difficile de s’extraire de son véhicule sans toucher son voisin en ouvrant sa portière. D'où une multiplication des coups et griffes occasionnés à des milliers de véhicules, à Londres comme dans d’autres grandes villes britanniques. Un constat également valable sur le Vieux Continent où ces mesures standards sont à peu de choses près les mêmes.

Lire aussi: