Après 20 années de bons et loyaux services, la Lotus Elise pourrait bien être prochainement renouvelée. En effet, pour la première fois en quarante ans, Lotus vient de réaliser un bénéfice sur une année et la marque anglaise pourrait bien profiter de cette opportunité pour remplacer une voiture vieillissante. Cependant, il ne faut pas s'attendre à une déferlante de nouveaux modèles chez Lotus puisque Jean-Marc Gales, PDG de Lotus, ne devrait pas se lancer dans des investissements outranciers à ce sujet.

Toujours conçue en aluminium, la future Lotus Elise pèsera logiquement moins d'une tonne, et conservera des proportions semblables à celles que nous connaissons aujourd'hui. Une fois que l'Elise de nouvelle génération sera lancée, Lotus poursuivra dans la foulée en lançant l'Exige, et un peu plus tard, aux environs de 2022, une nouvelle Evora. En attendant, la marque anglaise dévoilera avant toute chose une version découvrable de l'actuelle Evora qui se démarquera assez grandement de la version Coupé selon les dires du PDG de Lotus.

Dans tous les cas, le plan produit de la marque semble bien ancré, Lotus prévoit de vendre 2000 voitures en 2017, 500 de plus en 2018, et espère écouler jusqu'à 4000 unités avec l'arrivée de la nouvelle Elise dans les années à venir. Espérons cependant que la maison-mère, le malaisien Proton, ne vienne pas gâcher ce bel élan suite à ses récents déboires en venant piocher dans les caisses de la firme britannique.

Lire aussi: