Il y a quelques jours, nous abordions la problématique des places de parking trop exiguës. Un écueil avéré par une étude britannique qui confirme que la grande majorité des emplacements disponibles ne sont plus adaptés aux véhicules d’aujourd’hui.

L’étude diligentée par Accident Exchange n’a pas tardé à faire réagir. En effet, National Car Parks (NCP), le plus grand opérateur de parkings au Royaume-Uni, a annoncé qu’il allait élargir ses places et du coup, peut-être aussi, augmenter ses tarifs...

L’emplacement "standard" de l’autre côté de la Manche est cantonné à 4,80 m x 2,40 m ce qui est clairement trop étroit pour les SUV, monovolumes et autres breaks commercialisés de nos jours. Des espaces étriqués qui sont à l’origine d’un boom de 35 % des incidents et dégâts occasionnés dans les parkings depuis plus de deux ans.

A lire aussi : Commandez votre Fiat via Amazon !

Propriétaires de plus de 150.000 emplacements de parking au Royaume-Uni, NCP vient d’annoncer qu’il allait adapter la taille des places mises à la disposition de ses clients, dans ses concessions de Londres, Bournemouth et Manchester. Mais, pour une question de rentabilité, l’opérateur pourrait bien également revoir ses tarifs à la hausse. En effet, qui dit emplacements plus larges dit forcément diminution du nombre de places offertes. Une décision qui a d’ores et déjà fait bondir l’ONG Greenpeace qui juge ce choix scandaleux, car, selon elle, cela va favoriser les SUV en ville au détriment des véhicules les plus compacts.