L'I-Pace de Jaguar laisse entrevoir un avenir porté sur l’électricité. Mais avant de dire adieu aux moteurs traditionnels, Jaguar passera d’abord par la case hybride.

La présentation de l’I-Pace au dernier salon de Los Angeles laisse entrevoir un avenir porté de plus en plus sur l’électricité pour le constructeur britannique. Mais avant de dire adieu aux mécaniques conventionnelles, mues par un carburant fossile, Jaguar passera d’abord par la case hybride.

Les dirigeants de la marque on effet confirmé que des modèles combinant moteurs essence ou diesel et un bloc électrique seront proposés avant le lancement effectif de l’I-Pace électrique, prévu en 2018. Et de préciser que ces modèles hybrides seront rechargeables (plug-in).

A lire aussi : Maserati Alfieri - L'électrique, c'est pour bientôt !

Finbar McFall, Vice-président du marketing de JLR pour l'Amérique du Nord, a donc profité du salon de Los Angeles pour annoncer une période transitoire, mais aussi pour préciser qu’en 2020, la moitié des modèles proposés par Jaguar et Land Rover offriront une possibilité d’électrification. Le groupe indo-britannique n’a par contre pas encore indiqué quels seraient les modèles concernés par cette diversification. On sait néanmoins que des prototypes de F-Pace hybrides ont d’ores et déjà été lâchés sur les routes. On peut aussi parier sur le fait que XE et XF disposeront de déclinaisons hybrides qui seront vraisemblablement dévoilées dès l’année prochaine.