Une partie de la production de la petite sochalienne revient en France.

Avec l'avènement de la nouvelle Citroën C3, PSA est obligé de procéder à une petite réorganisation des tâches entre ses différentes usines. Tant mieux pour le site français de Poissy, qui va voir ses cadences augmenter.

À lire aussi : Première sortie en public pour la Citroën C3 au Mondial

En effet, la Citroën C3 sera assemblée sur le site slovaque de Trnava, qui accueille déjà la Peugeot 208. Conséquence, une partie de la production locale de la sochalienne sera transférée à Poissy. Cela permettra à l'usine française (qui produisait déjà des 208) d'assembler 210'000 voitures en 2017 (des 208, des DS3 et des C3 d'ancienne génération pour quelques mois encore), au lieu des 140'000 unités initialement prévues. Les équipes de nuit jadis sur la selette seront ainsi conservées.

PSA s'apprêterait également à injecter 86 millions d'euros dans le site de Poissy. Cet investissement permettrait à l'usine d'accueillir un futur modèle DS (la DS3 sans doute) basé sur la plate-forme EMP1 de la C3. Les forces syndicales restent toutefois vigilantes, notamment parce que l'avenir à moyen terme est plus incertain. "Nous continuons par ailleurs à nous battre pour l'obtention d'un nouveau véhicule supplémentaire d'ici 2020" a ainsi déclaré Brahim Aït-Athmane, délégué du syndicat Force Ouvrière.

Source : Autoactu

À lire aussi : Peugeot 208 - Passage à l'électrique pour la prochaine génération ?

Abonnez-vous à la newsletter