En 1963, pour venir concurrencer les Ferrari 250 GT en compétition, Jaguar alignait des Type E Lightweight. Douze modèles seulement furent produits, dont l’un est mis en vente par Bonhams.

En 1961, sur les bords du lac Léman, en Suisse, Jaguar présentait la Type E. Une auto de sport très effilée, dans la lignée de la Type D dominatrice au Mans, qui vient remplacer la déjà sublime Jaguar XK. Dessinée par William Lyons, fondateur de la marque, et Malcolm Sayer, cette Type E crée une onde de choc dans le monde de l’automobile sportive. Au point qu’Enzo Ferrari la considérera comme "la plus belle voiture du monde".

Jaguar Lightweight E-Type prototype
Jaguar Lightweight E-Type prototype
Jaguar Lightweight E-Type prototype

Plus belle voiture du monde, certes, sur les routes, mais la firme de Coventry ne compte pas en rester là. De l’hommage de Ferrari, la marque anglaise en veut encore plus : battre les 250 GT de la Scuderia Ferrari sur les circuits. Vaste projet, tant les 250 GTO et 250 GT, avec le moteur V12 cher au Commendatore, dominent sur les circuits du monde.

Lire aussi:

Pour ce faire, Jaguar produit douze versions allégées de l’immense coupé. La carrosserie, entièrement en aluminium, recouvrait un moteur basé sur le six cylindres 3,8 litres de la voiture de série, mais en aluminium, et non en fonte. Des voitures très rapides, mais pas fiables, et il faudra repasser au bloc en fonte, poussé à 300 chevaux, pour que les Jaguar retrouvent une certaine fiabilité.

Jaguar Lightweight E-Type prototype
Jaguar Lightweight E-Type prototype

Elle va rencontrer un certain succès auprès des pilotes de l’époque et ces "GTO killers" seront notamment pilotées par Graham Hill, deux fois champion du monde de F1 et vainqueur au Mans en 1971, Peter Lindner ou encore Bob Jane, qui la fit s’imposer en championnat de GT australien. 

C’est la voiture de Jane qui est d’ailleurs présentée par Bonhams. Une voiture qui porte le numéro de châssis S850667, ce qui correspond à la 10e des 12 Lightweight. Elle ne possède que 4000 miles (environ 6440 km) au compteur, et possède tous ses documents d’origine. La voiture était dans une collection privée depuis 17 ans et se présente dans un état remarquable.

Jaguar Lightweight E-Type prototype
Jaguar Lightweight E-Type prototype

Évidemment, pour un modèle produit à seulement douze exemplaires au monde, la Jaguar Type E Lightweight ne risque pas d’être légère, en termes de prix. La voiture est estimée entre 7'500'000 et 8'500'000 $ (entre 7'055'000 et 7'996'000 euros environ). La voiture sera vendue le 19 janvier prochain, à la vente Scottsdale. De quoi mettre un peu de sous de côté en attendant ?

Lire aussi:

1963 - Jaguar Type Lightweight