L’association 40 millions d'automobilistes demande la vérité à la maire de Paris, Mme Hidalgo, dans l'affaire des places de stationnement.

Il y a quelques jours, nous vous annoncions que la maire de Paris, Anne Hidalgo, avait décidé de faire appel à une société externe afin de délivrer les contraventions dans les rues de la capitale. En effet, d'après une information qui a été dévoilée par la mairie, seulement 9% des stationnements seraient en règle avec l'horodateur. Ce manque à gagner représenterait environ 300 millions d'euros. Ce montant faramineux que la mairie ne percevrait pas tous les ans serait la raison pour laquelle la maire externaliserait le contrôle du stationnement.

L’association 40 millions d'automobilistes a donc voulu vérifier ce fameux 9%, chiffre qui paraît relativement bas et qui a servi de support pour justifier le choix qui coûtera cher aux automobilistes parisiens. Avec un huissier de justice et un avocat en droit routier, l'association d'automobiliste a voulu vérifier ce chiffre en réalisant elle-même une étude. Le constat fait dans les rues de Paris affiche un chiffre bien différent de celui de la mairie de Paris. Il annonce 57,1% de véhicules en règle contre 9% pour Mme Hidalgo.

Pierre Chasseray, délégué général de l’association, explique: "Sur l’ensemble des rues que nous avons parcourues, 57,1% des automobilistes stationnés étaient en règle. On est bien loin des hypothétiques 91% de fraudeurs évoqués par la maire de Paris. Grâce à ce relevé et au constat d’huissier, on a maintenant la preuve qu’Anne Hidalgo ment pour justifier une "réforme du stationnement" fortement impopulaire et une répression à outrance, qui sera encore renforcée par le recours à des sociétés privées pour verbaliser les usagers en infraction."

Une réponse est donc attendue afin de savoir quelle est la réalité dans cette affaire. Qui de la mairie ou de l'association voit le plus juste ?

Source : 40 millions d'automobilistes