Pittsburgh, San Francisco puis Göteborg. Le constructeur accélère le développement de son système de conduite autonome...

Après Pittsburgh en Pennsylvanie, c'est au tour de San Francisco d'accueillir le partenariat entre Uber et Volvo. L'accord entre les deux sociétés a débuté en 2016 et portait sur le co-développement de véhicules appelés à être utilisés pour développer des modèles 100% autonomes sans conducteur. Après la réussite du premier volet du projet, c'est dans la ville de Californie que les voitures suédoises arrivent.

C'est une flotte de XC90 qui a été équipée avec un package de matériel et de logiciel de conduite autonome de l’entreprise technologique américaine. Le système le plus visible est le dispositif de contrôle installé sur le toit du SUV.

"La promesse du partage de voitures autonomes est en train de se réaliser. Nous sommes fiers de figurer en première ligne des toutes dernières innovations du monde automobile aux côtés de notre partenaire Uber", a déclaré Mårten Levenstam, Vice-président en charge de la planification produits chez Volvo Cars.

Les Volvo circuleront de façon autonome dans les rues de San Francisco. Cependant, le projet prévoit que leur fonctionnement soit contrôlé par un technicien Uber installé à bord. Ce n'est pas la première fois que le constructeur suédois met en place des tests grandeur nature. En janvier prochain, une centaine d'habitants de Göteborg, en Suède, auront à disposition un véhicule équipé du système afin d'aider les ingénieurs à continuer le développement de la conduite autonome.

Grâce à la nouvelle plateforme SPA, les prochains tests pourront être effectués sur le XC90, mais également la berline S90 et le break V90. En effet, celle-ci est entièrement modulaire et est l’une des plus sophistiquées du monde. De plus, la plateforme a été imaginée pour être compatible avec les dernières technologies de conduite autonome.

 

Volvo XC90 & Uber