Renault est en forme.

Alors que Volkswagen domine toujours largement le marché européen, la bataille fait rage derrière entre PSA et Renault. Et le constructeur au losange vient tout juste de prendre le dessus sur son homologue grâce à un bon mois de novembre.

À lire aussi : Le marché des gros SUV se porte comme un charme en Europe

Les chiffres parlent d'eux mêmes : depuis le début de l'année, Renault a immatriculé 1'348'936 voitures (+12%), contre "seulement" 1'342'358 (+1,2%) pour PSA. Ce dernier pâtit notamment de la mauvaise santé de DS, dont les ventes ont chuté de 9,9%. La situation n'est pas vraiment meilleure chez Citroën (-0,2%), et Peugeot, la marque leader du groupe, se contente d'une croissance limitée (+3%). Dans le même temps donc, Renault et Dacia affichent une belle vitalité, leurs ventes augmentant respectivement de 12,8 et 9,8%. Pour replacer ces diverses performances dans leur contexte, sachez que le marché européen a augmenté de 7,1% depuis le début de l'année.

À lire aussi : Le marché automobile français repart à la hausse en novembre

Si l'on s'en tient au seul mois de novembre, les chiffres plaident encore plus en la défaveur de PSA, dont les ventes reculent de 4,3%. De son côté, le groupe Renault/Dacia croît de 16,8% et passe la barre symbolique des 10% de part marché. 

Loin devant, Volkswagen continue de mener la danse et termine le mois de novembre à la hausse (+6,5%). Depuis le début de l'année, le constructeur de Wolfsburg a écoulé 3'133'732 voitures. On signalera également la forme éclatante de Jaguar, qui a vu ses ventes augmenter de 51,4 % le mois dernier. La firme anglaise peut probablement remercier le F-Pace