Si Trump parie notamment sur le pétrole pour redresser l'économie américaine, le patron de Tesla s'apprête pourtant à devenir l'un de ses conseillers !

Entre les multimillionaires, les novices mais aussi les militaires, la future administration Trump, aussi hétéroclite soit-elle, est aujourd’hui quasiment au complet. Dernières nominations en date : Elon Musk, le fondateur de Tesla, et Travis Kalanick, le grand patron du numéro un de l'autopartage Uber. Tous deux ont accepté de devenir conseillers économiques de Donald Trump.

De quoi prouver que le milliardaire à la crinière peroxydée est loin d’être rancunier puisqu’une bonne majorité des patrons de la célèbre Silicon Valley s’était opposée à Trump durant la campagne électorale. Pire : tant Elon Musk que Travis Kalanick avaient ouvertement affiché leur mépris à l’égard de celui qui n’était encore que candidat à la présidentielle américaine.

Mais tout cela semble aujourd’hui oublié puisque les deux tycoons conseilleront très prochainement le nouveau chef des États-Unis afin de l’aider à réaliser son programme de redressement de l’économie américaine. Un comble quand on sait que Trump a notamment parier sur le pétrole pour parvenir à ses fins... Musk et Kalanick intégreront un "forum stratégique", qui accueillera aussi Mary Barra, la directrice du géant automobile General Motors.

Lire aussi: