Volkswagen va encore devoir passer à la caisse...

Si tout semblait s'éclaircir financièrement parlant aux États-Unis pour Volkswagen, c'est une nouvelle facture qui vient s'ajouter à celles déjà en cours. Volkswagen va devoir payer un milliard de dollars supplémentaires après une première douloureuse de 225 millions de dollars afin de solder le dépassement du seuil autorisé des émissions polluantes concernant plus de 80'000 voitures du groupe équipées d'un bloc V6 3,0 litres TDI.

Ce milliard correspond tout bonnement à un accord de rachat ou à la mise au norme des 80'000 autos concernées par la fraude. Parmi ces voitures, trois marques du groupe sont concernées : Volkswagen, Audi et Porsche. Cette somme s'ajoute donc aux 15 milliards de dollars d'amende déjà actés et aux 2,7 milliards de dollars à régler à l'agence américaine de l'environnement.

Précisons qu'il s'agit d'un nouvel accord définitivement rendu par la justice américaine et par le juge fédéral, Charles Breyer, en charge du dossier. Volkswagen commence donc à voir le bout du tunnel dans cette affaire, du moins aux États-Unis, mais il reste tout de même un second problème de taille : les poursuites judiciaires entamées parallèlement par certains particuliers qui entendent bien tirer profit de cette situation. Affaire à suivre donc.

Lire aussi: