PSA peut remercier ses ventes iraniennes.

En 2016, PSA a vu ses ventes progresser de 5,8 %, avec un total de 3'146'000 unités écoulées. Cela dit, ce chiffre cache une situation plus contrastée qu'il n'y paraît. Car, derrière la bonne santé de Peugeot (+12,27%), Citroën et DS affichent des résultats plus ternes. Ainsi, le double chevron marque un recul de 1,72%, tandis que DS chute de 15,98% ! Des contre-performances qui s'expliquent en partie par des gammes vieillissantes, surtout du côté de DS.

Lire aussi : 400 recrutements à Rennes pour l'arrivée du Peugeot 5008

En outre, il convient de préciser que la croissance du groupe français repose essentiellement sur la réintégration des modèles Peugeot produits sous licence en Iran (233'000 voitures). Si l'on met de côté ce marché, les ventes de PSA reculent en réalité de 2%, quand celles de Peugeot régressent de 1,36%. Avec 1'930'000 ventes absorbées (+3,6%), l'Europe est toujours le principal marché de PSA. Vient ensuite la région Asie du Sud Est/Chine, avec 618'000 livraisons (-16%).

Le groupe a donc vécu une année plutôt charnière, mais il peut malgré tout se réjouir du lancement réussi du Peugeot 3008. En effet, 60'000 exemplaires du SUV ont été commandés en 3 mois, ce qui en fait le nouveau leader de son segment. Également très attendue, la Citroën C3 a elle aussi bien démarré, avec 40'000 ventes depuis son lancement en novembre. 

Lire aussi: