Bentley dévoile sa stratégie en matière de véhicules propres.

Bentley travaille lui aussi au développement de motorisations propres. Ainsi, chaque véhicule de la gamme aura droit à terme à une déclinaison hybride rechargeable. D'ailleurs, le PDG de la marque Wolfgang Duerheimer a affirmé son attachement à ce type de motorisation, qui semble vouer à un bel avenir du côté de Crewe. Car pour pour l'homme fort de Bentley, l'hybride rechargeable n'est pas nécessairement un choix de transition destiné à devenir rapidement obsolète. "De mon point de vue, la technologie hybride plug-in offre le meilleur des deux mondes" a ainsi expliqué Wolfgang Duerheimer lors d'un congrès mondial organisé à Détroit.

Lire aussi : Détroit 2017 - La Bentley Continental Supersport enlève le haut

Selon l'Allemand, la motorisation hybride plug-in est parfaitement capable de s'adapter aux futures réglementations urbaines, qui risquent de bannir un jour ou l'autre les moteurs diesel et essence. Dans le même temps, elle offre une autonomie supérieure à celle de l'électrique, ce qui facilite de fait les longs périples. "Pour couvrir de longues distances et pour passer d'une ville à l'autre, je pense que le moteur à combustion nous suivra pendant longtemps", a-t-il en effet déclaré.

Le Bentley Bentayga sera le premier modèle de la marque à proposer une déclinaison hybride rechargeable, probablement à l'horizon 2018. Puis viendra le tour de la Continental GT, qui profitera d'un V6 combiné à un moteur électrique, le tout développant une puissance comparable à celle délivrée par un V8 "classique". Celle-ci arrivera après la version W12 de la prochaine génération de Continental, attendue pour la fin de l'année. En revanche, toujours selon les dires de Duerheimer, elle devancera le moteur V8.

Source : Automotive News

Lire aussi: