Plus de peur que de mal pour le motard Simon Marcic, et une journée riche en émotions pour "Peter".

Stéphane Peterhansel (Peugeot) a vécu une étape forte en émotions jeudi, après avoir percuté un motard, perdu un quart d'heure en lui portant assistance, avant d'être recrédité des minutes perdues pour reprendre la tête du classement.

Avec 1'38 de retard sur le leader, son équipier Sébastien Loeb, Stéphane Peterhansel n'avait d'autre choix que d'attaquer lors des premiers kilomètres de cette 10e étape, d'autant que l'annulation de l'étape du mercredi lui avait fait perdre une opportunité de reprendre les commandes du classement général.

De fait, le recordman des victoires sur le Dakar entamait la spéciale le couteau entre les dents et se portait rapidement en tête des chronos : au premier point de pointage (WP1), "Peter" était revenu à… deux secondes de Loeb au classement provisoire !

Lire aussi:

Tout basculait pour "Peter" au kilomètre 83, lorsqu'il percutait le motard Simon Marcic, ce dernier chutant lourdement. Peterhansel et son équipier Jean-Paul Cottret stoppaient naturellement pour porter secours au malheureux pilote KTM, victime d'une fracture ouverte tibia/péroné, et patientaient à ses côtés en attendant l'arrivée de l'hélicoptère médical.

Dès la prise en charge de Marcic par l'équipe médicale, Peterhansel repartait de plus belle, concluant finalement la spéciale en deuxième position, à 6'35 de Loeb.

Mais la direction de course décidait de recréditer le pilote français des minutes perdues auprès du motard accidenté : Peterhansel était finalement déclaré vainqueur de l'étape et, surtout, reprenait la première place du classement à Sébastien Loeb, qu'il devance maintenant de 5'50, alors que deux étapes restent à disputer avant l'arrivée à Buenos Aires samedi.

Loeb Peugeot

En difficulté en début de spéciale, Sébastien Loeb conclut la journée en deuxième position, devançant le troisième Peugeot 3008 DKR encore en course, celui de Cyril Despres. Ce dernier avait dominé ses deux équipiers lors de la première partie de spéciale, mais a rencontré davantage de difficulté sur la deuxième moitié, pour finalement terminer à un quart d'heure de Peterhansel. Il occupe toujours la troisième place du classement, à 25 minutes du même Peterhansel.

Les trois pilotes Peugeot ont fait le trou derrière eux puisque leurs poursuivants immédiats ont rencontré des problèmes lors de cette 10e étape. Nani Roma (Toyota), qui était encore au contact des 3008 DKR jeudi matin, pointe désormais à une heure du leader, son équipier Giniel De Villiers occupant désormais le 5e rang avec 1h42 de retard.

Quant à Mikko Hirvonen, un choc avec un camion détruisait le radiateur de sa Mini, le pilote finlandais, et le laissait à l'arrêt durant un long moment.

Metge Honda

Première française en moto avec Metge

En moto, Michaël Metge a décroché la première victoire française de cette édition. Le pilote Honda a devancé un autre pilote Honda, Joan Barreda. Malgré une étape difficile au point de vue de la navigation, Sam Sunderland (KTM) occupe toujours solidement la tête du classement général à deux jours de l'arrivée.

D'autant que son rival principal, le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna) a été contraint à l'abandon après avoir chuté lourdement, et victime d'un traumatisme crânien. Sunderland compte ainsi 30 minutes d'avance sur Matthias Walkner (KTM), et 38 minutes sur un autre pilote KTM, Gérard Farres.

Vendredi, les concurrents s'élanceront pour la dernière grosse spéciale de l'épreuve. 759 km, dont 292 de spéciale seront au programme sur un parcours qui reliera les villes de San Juan à Rio Cuarto, en Argentine.