Le constructeur allemand veut accompagner la révolution électrique en Chine.

En s'associant au groupe local FWA, Audi accroît sa présence en Chine, où la marque allemande entend produire un nombre important de véhicules électriques dans les années à venir. Il y a quelques semaines, le gouvernement chinois avait annoncé son désir d'atteindre une proportion de 40% de véhicules électriques sur ses routes d'ici 2030. Message reçu pour Audi, qui voit là l'opportunité de développer encore davantage sa présence dans le pays. Dans les cinq années à venir en effet, le constructeur d'Ingolstadt prévoit de lancer pas moins de cinq modèles e-tron électriques, tous produits en Chine en collaboration avec le groupe FWA (First Automobil Works).

Frankfurt: Audi e-tron quattro Concept é prévia do SUV elétrico Q6
Frankfurt: Audi e-tron quattro Concept é prévia do SUV elétrico Q6

Le constructeur chinois, propriétaire des marques HongQi, Besturn, Holey, Junpai, Xiali et Haima, est en nette perte de vitesse depuis quelques années, mais a su sceller des partenariats décisifs avec Volkswagen, Toyota et Mazda pour se maintenir à flot.

Le premier véhicule électrique labellisé e-tron sera un crossover – basé sur le concept e-tron quattro (photo) -, dont le lancement est prévu pour 2018, et qui devrait disposer d'une autonomie de 500 kilomètres grâce à son pack de batteries développé par Samsung SDI et LG Chem.

Une évolution du Q3 en version hybride rechargeable, et une autre 100% électrique, serait également dans les cartons chez Audi. Le partenariat entre Audi et FWA ne s'arrêtera pas là, puisque les deux parties entendent développer leur collaboration dans les années à venir, en oeuvrant à offrir des services de financement aux clients chinois, mais aussi en lançant une société dédiée à la mobilité et aux services digitaux.

Lire aussi:

 

Faites partie de quelque chose de grand